Partager

Les deux équipes affrontent respectivement l’Office du Niger Sports et l’US Gounzourèye pour décrocher leur ticket pour l’élite

jpg_une-1001.jpgBougouni a déjà fini de fêter sa victoire en coupe du Mali. A présent, le regard des vainqueurs de la 52è édition de Dame coupe est tourné vers le tournoi de montée en première Division notamment le grand choc de cet après midi face à l’Office du Niger sports au stade omnisports de Bougouni. Cette rencontre entre les deux favoris est considérée comme la finale de la poule B. L’équipe de Ségou occupe actuellement la première place du groupe avec 6 unités devant l’US Bougouni qui totalise 4 unités au compteur mais avec un match de moins. Quant à l’AS Sabana de Motpi (1 point), elle est déjà éliminée et joue désormais pour l’honneur. « Nous avons arrêté, du moins pour le moment, la célébration de la coupe du Mali, assure le directeur technique de l’US Bougouni, Zantigui Fané.

Nous nous consacrons maintenant à la préparation du match que nous devons jouer contre l’Office du Niger sports. Cette rencontre est capitale pour nous. Nous la considérons comme une finale. Si nous gagnons aujourd’hui, nous sommes en D1 ». Le technicien ajoute : « Nous allons aborder le match comme les autres matches. Nous allons jouer sur nos propres valeurs. Les joueurs sont conscients de l’enjeu. Ils jouent leur saison aujourd’hui.

S’ils gagnent, ils joueront l’an prochain dans l’élite. Ils ne se laisseront pas distraire par l’euphorie de la victoire en finale de la coupe du Mali. Je suis sûr que nous allons gagner. Après la rencontre, nous allons célébrer les deux à la fois : la coupe du Mali et la montée » ajoutera un Zantigui Fané visiblement confiant pour la suite des événements.
Mais la rencontre d’aujourd’hui est également capitale pour l’Office du Niger sports qui vise le même objectif que son adversaire du jour à savoir la montée en D1. Ce match sera le dernier de l’équipe de Ségou qui compte une rencontre de plus que l’US Bougouni. Battu 1-0 à domicile lors de la manche l’aller, l’Office du Niger sports doit impérativement gagner pour être sûr de terminer premier de la poule.
Même un match nul risque de compromettre les chances de l’équipe du technicien William Moïse Diarra quand on sait que l’US Bougouni affrontera la lanterne rouge, l’AS Sabana lors de la dernière journée de la compétition. L’entraîneur de l’Office du Niger sports en est conscient et mesure les enjeux de cette rencontre. « Nous avons préparé la rencontre avec beaucoup de sérénité, assure William Moïse Diarra. Ce match est très important pour nous.

Si nous gagnons, nous serons champions. Nous n’avons pas peur de l’équipe de Bougouni. Nous avons joué contre elle à Ségou. C’est vrai que nous avons perdu 1-0 mais sur l’ensemble de notre prestation, on n’a pas démérité. En fait, c’est la chance qui nous a manqué ce jour. L’Office du Niger sports n’a pas de complexe d’infériorité face à l’US Bougouni. Nous jouons tous en 2è Division et nous avons le même niveau », estime le technicien congolais d’origine malienne. Toutefois, William Moïse Diarra admet que l’équipe de Bougouni sera favorite de la rencontre. « Nous avons nos chances.

De toute façon, nous n’avons rien à perdre. L’équipe de Bougouni est favorite et aura l’avantage de jouer à domicile. Il y aura beaucoup de monde au stade ; la pression sera de leur côté. Après avoir remporté la coupe du Mali, ils n’auront droit à aucune excuse en cas d’échec. Nous allons essayer de leur mettre la pression d’entrée de jeu et tenter de leur faire douter le plus longtemps possible », conclura William Moïse Diarra. Dans la poule C, l’USFAS essaiera de profiter de la visite de l’AS Kayes N’Di pour relancer les débats. Les Militaires occupent la 2è place au classement avec 3 points derrière Buru Masa de Kati qui affiche 7 unités au compteur. L’AS Kayes N’Di (1 point) est déjà éliminée. Une victoire cet après midi permettra aux USFASIens de se relancer avant la finale de la poule contre le leader, Buru Masa à Koulikoro.

Quant à la finale de la poule A, elle mettra aux prises demain Atar club de Kidal et US Gounzoureye de Gao. Lors de leur précédente sortie, les deux équipes l’ont emporté chacune face à l’AS Niafunké. Atar club et l’US Gounzoureye occupent, respectivement les première et deuxième places du classement avec chacun 3 points, mais les joueurs de Kidal disposent d’une différence de buts supérieure pour avoir marqué 3 buts contre 2 pour Gao. Un nul suffira donc à Atar club pour être sacré champion de cette poule composée uniquement des équipes du nord.

Ladji Madihéry Diaby

L’Essor du 29 août 2012


LE PROGRAMME

Aujourd’hui au stade du 26 Mars USFAS-ASKayes N’Di A Bougouni US Bougouni-Office du Niger Sports Jeudi 30 août au stade du 26 Mars Atar Club-US Gounzoureye

La composition des poules

A : AS Niafunké, Atar Club de Kidal, US Gounzoureye de Gao.

POULE B : AS Sabana de Mopti, Office du Niger Sports de Ségou, US Bougouni.

POULE C : AS Buru Massa, AS Kayes N’Di, USFAS.

LES RESULTATS

Poule A, 1re journée, AS Nianfunké-Atar Club : 1-3 ; 2è journée US Gounzoureye-AS Nianfunké : 2-0

Poule B, 1re journée, AS Sabana-Office du Niger Sports : 0-1 ; 2è journée, Office du Niger Sports-US Bougouni : 0-1 ; 3è journée US Bougouni-AS Sabana de Mopti : 1-1 ; 4è journée Office du Niger Sports-AS Sabana de Mopti : 1-0

Poule C, 1re journé, Buru Massa-AS Kayes N’Di : 2-1 ; 2è journée AS Kayes N’Di-USFAS : 0-1 ; 3è journée USFAS-AS Buru Massa : 1-2 ; 4è journée AS Kayes N’Di-AS Buru Masa : 1-1