Partager

Le Mali a été éliminé mercredi en demi-finales du Mondial U17, Inde 2017 par l’Espagne 1-Mais un fait de jeu qui aurait pu faire basculer la rencontre est resté au travers de la gorge des représentants africains. Il n’y avait ni de GLT (Goal Line Technology) ni de VAR (Assistance vidéo).

On joue l’heure de jeu quand Mamadou Samake s’avance et frappe sur le goal espagnol. La balle ricoche sur la barre franchit complètement la ligne de but avant de resortir des buts.

Les officiels japonais n’y voient rien et laissent continuer le jeu. Mais les ralentis sont formels, il y a avait bien but pour le Mali.

Une situation qui aurait pu changer la physionomie du match. L’Espagne menait 2-0 et le Mali se procurait les meilleures occasions ans pouvoir scorer.

Sans pour autant crier au scandale, les champions d’Afrique se préparent déjà pour le match pour la 3è place contre le Brésil. Ce jeudi, les arbitres japonais de la rencontre se sont déplacés à l’hôtel du mali pour présenter leurs excuses au staff et aux joueurs.

Médecin après la mort.

L’Indicateur du Renouveau du 27 Octobre 2017