Partager

La longue marche vers le Mondial et la CAN 2010 se poursuit pour les sélections africaines.
La 4è journée des préliminaires combinées qui s’est jouée pendant le week-end a permis au Burkina Faso et au Nigeria de signer leur quatrième victoire d’affilée et de conforter leur position dans leur groupe respectif.

Le Mali, la Guinée, la Libye, la Côte d’Ivoire, la RD Congo et l’Éthiopie ont également réalisé une bonne opération en empochant chacun les trois points de la victoire. Dans le Groupe 1, le Cameroun et le Cap vert ont battu, respectivement la Tanzanie (2-1) et l’Île Maurice (3-1). Le Cameroun compte 10 points, à une longueur du Cap Vert. C’est dire que la course pour le deuxième tour est pratiquement terminée pour la Tanzanie et l’Île Maurice.

Dans le Groupe 2, pendant que le Kenya tenait le Zimbabwe en échec à Harare (0-0), le Sily national de Guinée se promenait devant la Namibie 4-0. Désormais, la Guinée affiche 7 points sur son compteur, tout comme le Kenya. Le Zimbabwe et la Namibie comptent, respectivement 5 et 3 points.

Le Bénin dans le Groupe 3 a eu raison du Niger 2-0, tandis que l’Angola a été tenu en échec par l’Ouganda 0-0. Le Bénin mène le bal avec 9 points suivi par l’Angola et l’Ouganda qui ont chacun 7 points. Le Niger est toujours à la recherche de ses premiers points.

En assurant l’essentiel devant la Guinée équatoriale battue 2-0, le Nigeria (12 points, Groupe 4) a pratiquement obtenu son ticket pour le deuxième tour, tandis que l’Afrique du Sud et la Sierra Leone (4 points chacune) devront batailler dur pour espérer passer le cap des préliminaires. La Guinée équatoriale (3 points) n’est pas totalement hors course.

La Libye et le Ghana (Groupe 5) qui comptent chacun 9 points, ont battu respectivement le Lesotho (4-0) et le Gabon (2-0). Les Panthères du Gabon ont 3 points et le Lesotho 0 point. Mais ces deux équipes ont un match de moins que les Libyens et les Ghanéens.

Le but de Antar Yahia à la demi heure a permis aux Fennecs d’Algérie (Groupe 6) d’assurer le minimum (1-0) devant les Scorpions de la Gambie. L’autre match a vu les Lions du Sénégal battre le Liberia 3-1. Le Sénégal compte 8 points et devance l’Algérie de 2 unités. La Gambie et le Liberia affichent, respectivement 4 et 2 points sur leur compteur.

Dans le Groupe 7, la Côte d’Ivoire a fait parler la poudre devant le Botswana étrillé 4-0 à Abidjan. Avec 8 points, les Éléphants occupent le fauteuil du leader devant leur adversaire du jour, le Botswana (5 points). Le Mozambique qui a battu Madagascar 2-0 compte 4 points contre 3 pour les Malgaches.

Dans le Groupe 8 la Mauritanie a vécu une journée cauchemardesque en encaissant un cinglant 6-1 à Adis Abeba devant l’Éthiopie. Le Maroc qui a également dominé le Rwanda 2-0, occupe la tête du groupe avec 9 points devant le Rwanda qui compte le même nombre de points, mais avec une différence de buts inférieure.

Le Burkina Faso (Groupe 9) a fait une nouvelle victime en dominant les Seychelles 4-1 au stade du 4 août de Ouaga. Moumouni Dagano et ses partenaires affichent 12 points sur leur compteur contre 9 pour la Tunisie qui a battu le Burundi 2-1 à Tunis.

Grâce à sa belle victoire face au Soudan surclassé 3-0 au stade du 26 Mars, notre pays a conforté sa position dans le Groupe 10 et compte désormais trois longueurs d’avance sur le Congo vainqueur 2-0 du Tchad à Brazzaville 2-0.

Le Tchad et le Soudan ont 3 points chacun. Dans le Groupe 11 réduit à 3 suite au retrait de l’Érythrée, le Togo en spectateur a assisté à la victoire de la Zambie devant le Swaziland 1-0.

La Zambie et le Swaziland comptent tout de même chacun 4 points contre 3 pour les Éperviers du Togo. Enfin dans le Groupe 12 la R.D. Congo a étrillé Djibouti 5-1, tandis que l’Égypte a battu le Malawi 2-0. Les deux vainqueurs du jour comptent 9 points chacun contre 6 pour le Malawi 6 et zéro pour Djibouti.

La 5è journée se disputera dans la première semaine du mois de septembre prochain.

S. BADIAGA

Sécurité : Des badauds déguisés en supporters

Depuis un certain temps à chaque grand événement organisé dans notre pays (sommet, rencontres internationales de football), nous assistons à un déploiement sécuritaire imposant. Cependant, malgré les nouvelles dispositions prises par les autorités en charge de la sécurité, force est d’admettre que certains détails échappent à la vigilance de la sécurité.

L’exemple le plus visible est cette nouvelle vague de supporters qui, dès la fin des rencontres, occupe les principales artères de la ville. Or, au niveau de tous les points neuvralgiques de la capitale se trouve au moins un binôme composé le plus souvent de deux gendarmes, autant de policiers et de gardes, ou parfois un mélange.

Un binôme dans l’expression militaire se définit « comme deux combattants aux rôles complémentaires« . Dans ce cas précis ces deux jeunes ont un rôle dissuasif. Les badauds qui s’invitent dans les rues de la capitale ne se contentent pas de manifester leur joie, ils s’en prennent souvent aux motocyclistes et aux véhicules. Lorsque nous traversions dimanche le quartier de Sogoniko la petite Djélikan Koné qui était assise derrière une moto, a ainsi été agressée gratuitement par un badaud.

Selon une consoeur qui a requis l’anonymat, un chauffeur a également eu un accrochage avec un groupe de personnes qui voulaient s’en prendre à son véhicule au niveau des 759 logements de Yirimadio. Le conducteur a dû employer la manière forte pour empêcher les gens de transformer sa voiture en tam-tam.

Cette nouvelle forme de banditisme fera l’objet d’analyse et des réponses idoines y seront apportées, annonce le ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection civile, Sadio Gassama avant d’ajouter que les points sensibles de la capitale doivent être sécurisés. Selon le ministre Gassama, une des priorités est la protection des feux de signalisation.

S. KONATÉ

25 Juin 2008