Partager


En deuxième journée comptant pour les éliminatoires de la Coupe, nos Aigles ont battu samedi dernier à N’Djaména leurs homologues, les Sao du Tchad. Ils empochent ainsi trois précieux points et rassurent le public sportif malien pour la suite de la compétition.
Après avoir étrillé les Diables rouges du Congo par quatre buts à deux, le 1er juin dernier au Stade du 26 mars de Yirimadio, les Aigles poursuivent sur leur belle envolée.

En effet, samedi dernier, ils ont dominé de bout en bout les Sao du Tchad sur leurs propres installations à N’Djaména.

Dès l’entame du jeu, le capitaine Djilla et ses coéquipiers, sans round d’observation, acculèrent leurs adversaires. Ce qui a logiquement permis à l’enfant chouchou de Séville et Ballon d’Or 2007, Frédéric Oumar Kanouté, d’ouvrir la marque à la quatrième minute de jeu.

Cueillis à froid par ce but matinal, les Sao, bien qu’évoluant devant leur public, n’arrivaient visiblement pas à retrouver leurs marques. Sur une attaque rondement menée par les Aigles, la défense tchadienne commet une faute dans la surface de réparation. Le penalty accordé au Mali est transformé à la 22è minute par Kanouté qui signe ainsi son doublé dans cette rencontre.

La réduction du score intervint une dizaine de minutes après. Deux buts à un, le score en restera là jusqu’au coup de sifflet de l’arbitre béninois. Le Mali empoche les trois points, totalisant ainsi six points au terme des deux journées.

En attendant le prochain cap qui est le Soudan, le nouvel entraîneur des Aigles du Mali, le Nigérian Stephen Keshi peut s’estimer heureux. Il lui faut maintenant passer le 13 juin prochain, le cap de N’Djaména en damant le pion aux Soudanais.
Cela est bien possible avec un peu de volonté et de combativité. Mais, l’excès de confiance est à éviter.

Comme Keshi le soulignait lors de la conférence de presse qui a suivi le match Mali-Congo du 1er juin dernier, chaque match doit être pris au sérieux. «Il n’y a pas de petit ou de grand match. Nous allons toujours prendre chaque adversaire au sérieux», avait-il précisé.

Il faut aussi souligner que pour ce match Mali-Soudan du 13 juin, le Mali part avec les faveurs des pronostics. Mais, il faudrait faire attention à cette équipe soudanaise qui avait prouvé lors de la dernière CAN Ghana 2008 qu’elle a un fond de jeu. Avec leur vivacité, les Soudanais peuvent créer des problèmes aux Aigles. Keshi sera certainement à la hauteur à travers un bon coaching.

Bruno Loma

09 Juin 2008