Partager

Axe majeur et volontariste de réussite de la Journée du paysan désormais innovée et restaurée, la semaine locale de l’utilisateur des résultats de recherche de Mopti a regroupé du 14 au 15 juin derniers dans la salle de conférences du Centre de recherche agronomique les producteurs de différentes filières agricoles de Douentza, Koro, Bankass, Djenné, Ténenkou et Mopti.

C’est pour baliser le terrain en prélude à la Journée du paysan qui se tiendra le 24 juin prochain à Ségou qu’ils se sont retrouvés pour faire le constat des acquis de la recherche au niveau de la région, identifier les défis et contraintes et faire des propositions de solution afin d’obtenir l’autosuffisance alimentaire.

Co-organisée par la Chambre régionale d’agriculture de Mopti et la Commission régionale des utilisateurs de la recherche agronomique, la semaine a été marquée par des visites de terrain notamment de la station agronomique de Mopti, le laboratoire des ressources halieutiques, le séchoir solaire multifonctionnel et les produits transformés (poisson, échalote, sésame épuré), l’écloserie poisson, la plantation d’acacia, le petit périmètre irrigué villageois de Bargon-Daga et des échanges avec les producteurs dans le périurbain de Mopti.

Des visites de terrain, deux constats ont été faits : la méconnaissance des résultats de la recherche par les utilisateurs et leur non vulgarisation. Néanmoins, elles ont suscité beaucoup d’intérêt tant du côté des chercheurs que des paysans. Car, toutes les technicités rencontrées sur place ont été jugées instructives. Il en est ainsi des semences produites et adaptées à l’écologie de la zone, le croisement d’une race de chèvres pour l’amélioration de leurs potentialités génétiques en lait et en viande. Par ailleurs, il a été constaté l’absence de programme conséquent de recherche sur l’élevage dans la région.

Conséquence : les prises de poissons sont de plus en plus en deçà des attentes.

Au rayon des préoccupations de la région qui portent sur tous les sous-secteurs d’activités à savoir : l’agriculture, l’élevage, la pêche, on peut citer l’ensablement des cours d’eau, le manque de financement adéquat pour le secteur rural, etc. Face à ces difficultés, à la synthèse générale qui a sanctionné les travaux à l’issue des débats, les participants ont recommandé l’octroi de crédits aux producteurs assorti d’un taux de remboursement raisonnable, l’aménagement des zones dégradées, la vulgarisation des résultats de la recherche au niveau des producteurs, la subvention d’aliment bétail, la facilitation de l’accès aux équipements de transformation, la formation des femmes en technique de culture maraîchère.

Ces recommandations constitueront la plate-forme des préoccupations régionales qui seront soumises aux travaux de la Journée du paysan. En attendant, toutes les régions se retrouveront à partir du 23 juin prochain à Ségou autour des ministres de l’Agriculture ; de l’Elevage et de la Pêche ; de l’Environnement et de l’Assainissement pour faire la synthèse nationale des préoccupations.
Clôturant la semaine, le conseiller aux affaires économiques et financières du gouverneur de la 5e région, Flatié Sanogo, s’est félicité de la qualité du travail accompli.

Mohamed Daou / (Les Echos du 19 juin 2006)