Partager

Dans nos langues, on essaie de trouver des appellations négatives, insultantes pour qualifier un personne ou un corps professionnel qui nous embête. Les exemples chez nous, c’est le cas des policiers et les taximen que tout le monde connait presque. Mais cela existe pour plusieurs autres professions ou types d’individus.

Notre premier argot du jour “beauf” ressemble à l’adjectif qualificatif “beau”, mal écrit, mais en réalité, c’est pas de cela qu’il s’agit. Ce mot est l’abréviation de “beau-frère” en français. Encore une quête de la simplicité, mais à la fois compliquée à comprendre pour les novices. Le mot est aussi utilisé pour qualifier une personne qui a un mauvais goût, une personne vulgaire, avec un comportement grossier. 

Le second jargon “plouc” est synonyme du premier. Mais il est également utilisé pour désigner un paysan, une personne qui a cette apparence ou qui se comporte ainsi. Ces deux jargons nous sont donnés par Fatoumata Maiga, une passionnée des films français. Et elles tire la plupart de ses expressions de ces films d’ailleurs.

“Vous verrez cela comme une jalousie, mais je trouve que mon rival est un vrai plouc.”

Issa O Togola

@Afribone