Partager

Le mois d’octobre, mois de solidarité, vise à soutenir et à renforcer les valeurs de solidarité dont notre nation est dépositaire.

Ainsi, jeudi dernier, au terrain scolaire de Gangal à Mopti, Mme Touré a offert des dons d’une valeur de 80 millions de Fcfa aux populations de Mopti.

Djibril Tangara, ministre de la solidarité et des personnes âgées, Mme Diallo M’bodji Sène ministre de la femme, de l’enfant et de la famille, l’ambassadeur d’Allemagne au Mali accompagné de son épouse, le chef d’antenne de la coopération financière allemande au Mali, députés de la région de Mopti, Aliou Sidibé gouverneur de région, ainsi qu’une foule très nombreuse étaient présents à la cérémonie.

Les dons se répartissent comme suit : 7 associations et groupements féminins de la région ont bénéficié de 7 millions de Fcfa ; 8 associations ont bénéficié de 8 plates-formes multifonctionnelles d’une valeur de 11 millions de Fcfa ; 22 mosquées ont reçu 8,5 millions de Fcfa d’aide alimentaire ainsi que de diverses autres fournitures.

Dons divers (huile, lai, sucre, céréales et vêtements) d’une valeur de 14, 4 millions de Fcfa ont été distribués aux associations d’encadrement d’enfants en difficulté.

Matériels et fournitures scolaires d’une valeur de 1,5 million de Fcfa ont été distribués aux enfants démunis.

L’association des handicapés physiques de Mopti a reçu une enveloppe de 1,48 millions de Fcfa afin de lancer des activités génératrices de revenus.

Elle a également reçu du mobilier de bureau, des ordinateurs et des appareils orthopédiques d’une valeur de 5 millions de Fcfa.

Avec l’appui de World Vision, les femmes du cercle de Koro ont bénéficié d’équipements maraîchers d’une valeur de 14 millions de Fcfa.

Le CSCOM de Sofara a bénéficié de panneaux solaires d’une valeur de 13,5 millions de Fcfa.

Quatre associations ont reçu des machines à coudre d’un valeur de plus de 500.000 Fcfa.

Femmes fistuleuses du centre hospitalier de Mopti ont bénéficié de kits médicaux d’un montant de 2 millions de Fcfa.

Egalement, cantines scolaires des villages de Boré, Barbé, Somadougou et Soufouroulaye ont bénéficié de divers dons.

Remerciements ont été émis par le gouverneur à l’endroit de la présidente de la fondation pour l’enfance pour son geste, ainsi que pour toutes les actions menées en faveur des groupes les plus vulnérables de la région, c’est-à-dire les femmes et les enfants.

Pour le ministre de la solidarité et des personnes âgées,
cette cérémonie de distribution, traduit en acte, la volonté du président de la république de faire de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion sociale, un moyen de combattre la pauvreté.

Au nom de tous les bénéficiaires, le ministre Tangara a remercié la fondation pour l’enfance, pour ses multiples actions dans le cadre de la promotion et la protection des groupes vulnérables.

Cette période du mois d’octobre, demeure, selon la présidente de la fondation pour l’enfance, un moment intense de rappel à la conscience nationale, de la nécessité pour chacun de se sentir concerné et responsable du bien-être de chaque citoyenne et de chaque citoyen.

Et c’est dans cette logique, que ces actions de dons et d’appuis marquent l’engagement de la Fondation pour l’Enfance à s’inscrire en droite ligne dans la politique de solidarité nationale, a-t-elle indiqué.

18 octobre 2005.