Partager

La Banque Régionale de Solidarité (BRS) a décidé d’assurer totalement la prise en charge médicale de onze femmes fistuleuses de l’hôpital du Point-G pour un montant de 3 millions de FCFA. Des denrées alimentaires et des pagnes ont été également offerts à ces femmes. Cette action est un accompagnement de la banque dans le cadre du mois de la solidarité.

Au Mali, la solidarité a toujours constitué une valeur dans nos sociétés. Malheureusement, depuis un certain temps, cette solidarité est en train de se dégrader. L’effritement de cette valeur a fait que les autorités ont réfléchi pour consacrer le mois d’octobre à la solidarité et à la lutte contre l’exclusion, qui est à sa 14ème édition.

Soucieuse de l’amélioration des conditions de vie de la population malienne, la Banque Régionale de Solidarité (BRS) participe, en sa manière, à ce mois de solidarité, à travers différentes actions qu’elle mène auprès des couches défavorisées à cet élan humaniste. Pour l’édition 2008, la BRS a décidé de prendre en charge onze femmes fistuleuses de l’hôpital du Point-G.

C’est au cours d’une cérémonie modeste mais pleine de signification que la BRS a remis cette contribution aux responsables du Point-G. C’était le jeudi 23 octobre dernier en présence de deux membres du gouvernement.

Il s’agit de Oumar Ibrahima Touré de la Santé et de Mme Maïga Sina Damba de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille. Le Directeur général de la BRS, Alfa Bocar Nafo, était accompagné, pour la circonstance, de ses proches collaborateurs.

En plus de la prise en charge totale médicale de onze femmes fistuleuses, la BRS a également offert des denrées alimentaires et des pages. Un geste que le ministre de la Santé, Oumar Ibrahima Touré et son homologue de la Promotion de la Femme, Mme Maïga Sina Damba, ont apprécié à sa juste valeur. Selon eux, ces actions s’inscrivent parfaitement dans le cadre de la lutte contre l’exclusion.

Le Directeur général de la BRS, Alfa Bocar Nafo, était très heureux et fier de se retrouver à Point-G pour partager avec les travailleurs et les femmes fistuleuses un moment de joie et d’échanges. «Ce moment est celui de la manifestation de l’intérêt exceptionnel de la banque pour un groupe tout aussi particulier de sa population cible, les femmes fistuleuses soigneusement suivies par les services de l’hôpital. Pour sa part, la BRS, persuadée que la solidarité est une valeur humaine à partager le plus largement possible, en a fait son cheval de bataille. Et pour réussir à faire du bien-être social la chose la mieux partagée, elle a vivement souligné sa ferme détermination à soutenir les couches sociales aspirant à une condition sociale acceptable. Les femmes fistuleuses, faut-il l’indiquer, appartiennent à cette catégorie» a-t-il déclaré.

A l’avenir, a-t-il poursuivi, «la BRS souhaite élargir cette chaîne de solidarité à d’autres institutions afin de toucher d’autres couches sociales». En tout cas, les responsables de la BRS, persuadés que la solidarité est une valeur humaine à partager le plus largement possible, en ont fait leur cheval de bataille.


Alou B HAIDARA

28 Octobre 2008