Partager

Si la communauté internationale a choisi le 1er décembre comme
étant la journée mondiale de lutte contre le VIH/Sida, au Mali,
c’est tout le mois de décembre qui est dédié à la lutte contre
cette pandémie.

C’est dans ce cadre que la Cellule sectorielle de
lutte contre le VIH/Sida du ministère de la Culture a organisé le
samedi 15 décembre 2007 une journée de sensibilisation et de
formation à l’intention de certains travailleurs dudit
département.

La cérémonie d’ouverture de cette journée qui a eu lieu au Palais
de la Culture Amadou Hampaté Ba était présidée par M. Mohamed
Kanouté, coordinateur de ladite cellule en présence de M. Noumoukè
Diarra, formateur.

AGIR SUR LES COMPORTEMENTS

Le ministère de la Culture, à l’instar d’autres départements
ministériels, a sa cellule dédiée à la lutte contre le fléau du
VIH/Sida depuis 2005. Mais c’est au début de l’année 2007 que
cette cellule a commencé à être véritablement fonctionnelle. “Son
rôle consiste essentiellement à agir sur les comportements des
acteurs à travers un programme d’activités consignées dans le plan
d’action élaboré à cet effet et accepté par le Haut Conseil
National de Lutte contre le Sida (HCNLS)
”, a affirmé Mohamed
Kanouté.

LA NECESSITE DE VIGILENCE

Il a invité, au nom du ministre de la Culture, M. Mohamed El
Moctar, le personnel de liaison dudit département qui est le
bénéficiaire de cette formation à garder toujours à l’esprit que
le Sida est là dans la citée. Il a par ailleurs conseillé au
personnel la vigilence, la prudence pour leur propre protection
contre le fléau qu’est le Sida puis la protection de leur
famille.

La journée de formation et de sensibilisation du personnel de
liaison constitué de chauffeurs et autres plantons du ministère de
la Culture du 15 décembre 2007 a été précédée et sera suivie par
d’autres initiatives dans le même sens tant à Bamako, la capitale
du Mali qu’à l’intérieur du pays.

Daba Balla KEITA

17 Décembre 2007.