Partager

Dans le cadre des activités de la 12e édition du mois de la solidarité et de lutte contre l’exclusion, une causerie débats sur les affections bucco-dentaires, urologiques et cardio-vasculaires s’est tenue lundi au Centre islamique d’Hamdallaye. Objectif : informer les personnes âgées sur les signes et les manifestations de ces maladies afin qu’elles puissent prendre de précautions

Le président du Conseil national des Personnes âgées du Mali (CNPAM) a présidé hier la séance de causerie débats sur les affections bucco-dentaires, urologiques et cardiovasculaires destinées aux membres du CNPAM et l’Union nationale des femmes musulmanes du Mali (Unafem). La causerie était animée par des spécialistes de renommée nationale et internationale.

Dr Chérif Cissé, urologue à l’Hôpital du Point G dans une démarche pédagogique, a expliqué les causes des maladies urologiques, les signes, et manifestations, ainsi que le diagnostic et traitement à suivre par les patients atteints de ces maladies.

A ses dires, l’appareil urinaire joue un grand rôle dans l’organisme. Pour préserver sa santé, il convient d’adopter des comportements adéquats et de consulter les spécialistes en cas de manifestation de signes en rapport avec les reins, l’appareil génital ou l’appareil urinaire a indiqué Dr Cissé.

« Lorsqu’il vous arrive d’uriner plusieurs fois la nuit, quand vous sentez des douleurs avant ou après l’urine, ayez le réflexe de consulter un urologue » a conseillé Dr. Cissé pour qui, un mal diagnostiqué à temps est facile à traiter.

Pr. Mamadou Lamine Diombana, Maître de conférences en odontostomatologie à la FMPOS, a axé son intervention sur les facteurs locaux et généraux qui sont à l’origine du syndrome de bouche sèche.

Il a révélé que le patient âgé doit être abordé avec une démarche particulière du fait de nombreuses modifications somatiques psychologiques et sociales. « Ces modifications générales bucco-dentaires accompagnent le vieillissement » ajoute-t-il. Selon lui, la préservation de la santé bucco-dentaire est liée à l’hygiène.

Les maladies bucco-dentaires mal soignées peuvent engendrer d’autres maladies comme l’hyper tension artérielle, des maladies cardiovasculaires, prévient-il. Le diabète insuline dépendante, favorise aussi la perte de l’attache épithéliale et la prévalence des caries a encore indiqué Pr. Diombana.

S’agissant des soins chirurgicaux, il a surtout mis l’accent sur la couverture antibiotique réservée aux patients qui représentent un risque infectieux réel.

Visiblement intéressées par les exposés, les personnes âgées ont posé plusieurs questions qui ont trouvé des réponses données par les spécialistes.


Idrissa sako

03 octobre 2006.