Partager

Il a marqué de son empreinte à la 23ème édition du mois de solidarité par la signature de trois conventions de partenariat avec des structures d’une valeur de 34 millions F CFA, et des donations d’une valeur de plus de 60 millions de francs CFA à divers bénéficiaires

Depuis quelques années, sous l’impulsion du ministre de la Solidarité et de l’Action Humanitaire, Hammadou Konaté, le Fonds de Solidarité Nationale (FSN) a amorcé un virage stratégique dans la mobilisation des ressources, le plaidoyer et les actions spécifiques en faveur des couches les plus vulnérables du Mali. Ainsi, dans le cadre de la commémoration de la 23ème édition du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, il a respecté sa tradition par l’organisation, le vendredi 20 octobre à son siège, de sa journée de solidarité nationale.

L’évènement a regroupé le représentant du ministre de la Solidarité et de l’action humanitaire, les représentants du parrain national ainsi que le parrain de la semaine, Badra Aliou Sidibé, le Président du conseil d’administration du FSN, M. Emmanuel Traoré, le Directeur général du Fonds, Abdoul Karim Sako ainsi que les structures et groupes bénéficiaires.

Cette journée de donations et de partenariat fait suite à l’opération «solidarité rentrée scolaire» organisé en partenariat avec la Direction régionale du développement social et de l’économie solidaire. Outre des donations en nature d’une valeur de plus de 60 millions de francs CFA à divers bénéficiaires, elle a été l’occasion pour le FSN de poser trois autres actes majeurs concrétisés par des signatures de conventions. La première convention concerne un accord de partenariat avec la Fondation Karambé pour donner du pain à 500 enfants pendant une période d’une année pour une valeur de 11 millions de francs CFA. Elle a été suivie par la signature d’une convention de partenariat avec l’Institut des jeunes aveugles du Mali (IJA) pour l’achat annuel pendant trois ans par le FSN de 25 000 boites de craie soit 50% de la production de l’unité de fabrique de craie d’une valeur de 13 millions de francs CFA. Le troisième acte a porté sur la signature de conventions de financement d’activités génératrices de revenus en faveur des personnes en situation de handicap d’un montant global de 10 millions de francs CFA sur les exercices budgétaires 2017-2018. Par cette journée, une attention particulière a été faite à la pouponnière, à l’IJA, à l’AMALDEM, à HOUSNA Ka SO et à JIGIYA SO qui sont des sites d’accueil pour les enfants en situation difficile D’autres initiatives sont en cours pour nouer des partenariats afin de subvenir aux besoins de base des enfants des centres d’accueil, à en croire les responsables du FSN.

Pour le président du conseil d’administration du FSN, M. Emmanuel Traoré, les groupes vulnérables ont toujours été une des priorités du Fonds qui perçoit et engage ses appuis en faveur des personnes en situation de handicap comme une obligation de solidarité mais surtout comme une contribution au respect de leurs droits. Il n’a pas manqué de saluer les hommes et femmes en situation handicap qui administrent chaque jour de manière magistrale la preuve que le véritable handicap se trouve dans la tête et qu’avec un cœur vaillant, rien n’est impossible.

Daniel KOURIBA
Du 23 Octobre 2017