Partager

Le Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM) a animé une conférence de presse le mercredi 29 juin dernier, à son siège aux 300 logements. Au cours de cette rencontre, le Président du CSDM, Mohamed Chérif Haïdara et son Secrétaire Administratif, Mahamadou Farka Maïga, ont échangé avec les journalistes sur les acquis de l’organisation et ses ambitions pour les Maliens de l’extérieur.

Les Maliens voyagent beaucoup, à telle enseigne qu’il est difficile de trouver un pays sur la planète Terre où au moins un de nos compatriotes ne soit pas installé. Et, très souvent, ils réussissent dans les affaires. Ce qui a fait dire au Président du CSDM que notre pays dispose de la diaspora la plus dynamique de l’Afrique.
Et pour cause: dans tous les pays qu’il a visités, il est difficile de voir trois migrants qui ont réussi sans qu’au moins un ne soit un Malien. C’est pourquoi il a beaucoup insisté sur la nécessité de se regrouper au sein d’organisations pour mieux défendre les intérêts de ses membres.
Selon lui, le CSDM n’est pas une dissidence du Haut conseil des Maliens de l’extérieur. «Nous nous complétons. Nous sommes tellement nombreux qu’une seule organisation ne peut pas résoudre les problèmes des Maliens de l’extérieur. Nous sommes engagés à les servir», a déclaré Mohamed Chérif Haïdara.
En effet, le Conseil supérieur de la diaspora malienne, qui a été créé le 4 septembre 2015 sous le récépissé n°022757 / MAT / DGAT du 22 février 2016, nourrit de grandes ambitions pour nos compatriotes établis à l’extérieur. Elles sont d’autant plus justifiées qu’il entend faire de l’immigration un axe prioritaire de ses activités.
Pour ce faire, le CSDM se propose de rassembler les Maliens de la diaspora dans leurs pays d’accueil pour mieux défendre leurs intérêts. Il travaille également à renforcer le rôle des Maliens de l’extérieur dans le processus de développement du pays, afin de tirer pleinement parti du fait migratoire et d’en faire un véritable levier de développement. Dans ce sens, il entend servir d’interface pour donner des conseils et faciliter l’installation de nos compatriotes qui désirent revenir au bercail.
De son côté, le Secrétaire Administratif a rappelé la tenue de la 1ère Conférence extraordinaire du CSDM, les 19 et 20 décembre 2015 à son siège. Cette conférence a réuni des délégués venus de 11 pays africains. Au cours de cette rencontre, les participants ont relu les textes de l’organisation, afin de les adapter à la réalité de la mission que le CSDM s’est assignée.

Dirigé par un bureau de 21 membres, pour un mandat de 3 ans, le CSDM à déjà plusieurs activités à son actif. Il a déjà effectué plusieurs missions d’information et de sensibilisation auprès de nos compatriotes à l’extérieur. Au cours de celles-ci, le Président du CSDM et sa délégation ont pris attache avec les autorités consulaires maliennes dans ces pays.
Ce qui a permis à l’organisation d’installer ses antennes dans 17 pays africains et des points focaux en France, en Italie, en Espagne, en Chine et aux USA. Le CSDM compte poursuivre cette activité dans un futur proche.
Au plan national, le CSDM a adressé des correspondances aux Institutions de la République du Mali, à la Délégation générale des Maliens de l’extérieur, au Haut conseil des Maliens de l’extérieur et aux ambassades et consulats présents dans notre pays pour annoncer sa création.

Youssouf Diallo

22 Septembre du 4 Juillet 2016