Partager

Les experts de la direction nationale de l’assainissement et du contrôle des pollutions et des nuisances (DNACPN), du programme Millénium Challenge Account (MCA-Mali) et les membres des comités techniques interministériels d’analyse environnementale sont réunis depuis jeudi à la faveur de l’atelier de validation des rapports d’études d’impact environnemental et social du projet de modernisation et d’extension de l’aéroport de Bamako-Sénou.

Cet atelier fait suite à la signature de l’accord d’entité entre le programme de MCA-Mali et la DNACPN définissant les rôles et responsabilités de chacune des parties dans la mise en œuvre des projets du MCA-Mali à travers l’implication des services de l’Etat par le concept de l’appropriation des projets.

A la cérémonie d’ouverture des travaux de l’atelier qui dureront deux jours, la directrice générale de MCA-Mali, Mme Néné Traoré, dira que la réalisation du projet de modernisation de l’aéroport de Bamako-Sénou aura certainement des impacts négatifs sur l’environnement immédiat de l’aéroport, d’où la nécessité, selon elle, d’envisager des mesures « d’adoucissements ». « Ces mesures vont de la gestion du bruit des aéronefs à la préservation de l’aéroport contre le risque aviaire en passant par le dégagement des espaces de servitudes aéronautiques », a-t-elle précisé.

Pour le directeur de la DNACPN Félix Dakouo, il s’agira, pour les participants, de discuter des documents qui traitent de l’impact de la modernisation et de l’extension de l’aéroport sur l’environnement social, économique et écologique.


Amadou Waïgalo

14 Novembre 2008