Partager

En ce début d’année 2018, plus rien, en effet, ne se fera comme avant. D’autant plus qu’il s’agit d’aller inexorablement vers la modernisation de l’administration malienne, gage de performance et de transparence. En effet les difficultés liées aux procédures de passation des marchés ne seront plus qu’un mauvais souvenir. A preuve l’AGETIC crée une nouvelle application (Core) simplifiant lesdites procédures avec plus transparence et de fiabilité.

Une aubaine que tous, doivent saisir à tout prix pour répondre aux exigences de la modernisation de notre administration souhaitée par tous.

A l’Agence des technologies de l’information et de la communication(AGETIC), la passation des marchés est en train de vivre une période de grande révolution qui fait déjà oublier le chemin de croix vécu par le public, dans un passé récent. Une nouvelle application vient ainsi de terminer avec une difficile situation dont la fin n’était permise que par le rêve.

« Désormais, les procédures de passation des marchés à l’Agence des technologies de l’information et de la communication (AGETIC) vont se faire en ligne pour ce qui concerne les consultations restreintes », dixit Hamed Salif Camara, DG de l’AGETIC. C’était, le 7 février dernier, lors de la séance de présentation de l’application de gestion des consultations restreintes, appelée « Core », aux opérateurs économiques du Mali.

La cérémonie de lancement de cette application qui apportera un cachet particulier à la gestion des marchés, s’est déroulée en la présence de plusieurs cadres de ladite agence, en l’occurrence le Directeur des finances et du matériel Aly Baba Dagnon, Monsieur Mamadou Lamine Sangaré, Chef division approvisionnement, de l’ingénieur informaticien Ousmane Coulibaly, et plusieurs autres collaborateurs.
Bel exemple

« Etant la structure chargée de travailler à la modernisation de l’administration malienne à travers l’utilisation des technologies de l’information et de la communication, l’AGETIC a décidé de donner l’exemple. Ainsi, la gestion des consultations restreintes se fera dorénavant par une application informatique », a indiqué Hamed Salif Camara, Directeur général de l’AGETIC. Avant d’ajouter que désormais, les procédures de passation des marchés à l’Agence des technologies de l’information et de la communication vont se faire en ligne à travers l’application « Core »pour ce qui concerne les consultations restreintes.

Opérateurs économiques

Les opérateurs économiques représentent le socle sur lequel se base l’AGETIC pour que cette nouvelle application brille de mille feux et serve dans le meilleur des cas à l’objectif visé, c’est-à-dire la modernisation de l’administration.

En effet, avec près de 400 opérateurs économiques, le Directeur est persuadé que cette nouvelle application va aider toutes les entreprises compétentes d’exécuter des marchés.

Ensuite, l’honneur est revenu à M. Ousmane Coulibaly, ingénieur informaticien à l’AGETIC et l’un des concepteurs de l’application de faire la présentation de l’outil de gestion de consultations restreintes, dénommé « Core ».
Selon lui, elle permet une fiabilité et une transparence dans la création et la gestion d’un dossier d’appel d’offres. « C’est un outil de communication privé entre le client et les fournisseurs et un moyen fiable à ce jour pour gérer la confidentialité des dossiers de soumission à un appel d’offres », a-t-il déclaré. 

En ce qui concerne les fonctionnalités de cet outil, il dira qu’il est accessible via le web et le mobile et gère des profils fournisseurs, avec une forte restriction sur l’ouverture des plis.

Dans une démarche pédagogique, il a ensuite exposé le schéma fonctionnel de l’application. Il est parti de la création d’une consultation à la clôture de la consultation où les différents soumissionnaires reçoivent une notification par SMS et Email, en passant par la sélections des entreprises, la validation de la liste des entreprises, la publication de la consultation par des notifications SMS et Email, la réception des offres version électronique, l’ouverture des offres au jour J+1, et le choix du prestataire final.

Rappelons que la nouvelle application, instaure la transparence, la fiabilité, et la confidentialité. Elle permettra également une économie substantielle de papiers.

Idrissa I. MAIGA

L’AGORA du 19 Février 2018