Partager

Donslobbo1.jpg
La Fondation pour l’Enfance concentre ses actions sur les femmes et les enfants des milieux défavorisés. La preuve en a été une nouvelle fois fournie avec la visite que sa présidente, Mme Touré Lobbo Traoré, a effectuée mardi dans le cercle de Yanfolila.

La délégation de la Première dame comprenait le ministre chargé des Relations avec les Institutions, et porte-parole du gouvernement, Mme Fatoumata Guindo, le gouverneur de la Région de Sikasso, Mamadou Issa Tapo et des épouses de ministres.

C’est aux environs de 10 heures que l’épouse du chef de l’État fit son entrée dans la ville de Yanfolila, la capitale du Wassoulou où les femmes s’étaient fortement mobilisées. Nombre d’entre elles étaient vêtues de pagnes à l’effigie de la visiteuse du jour.

Après la cérémonie d’accueil, la délégation prit aussitôt la route de Kokoun, un village de la commune rurale de Gouanan pour y inaugurer un nouveau CSCOM.

Gouanan est l’une des douze communes qui composent le cercle de Yanfolila. Elle compte 35 villages où vivent plus de 23 000 âmes. Cette population est constituée en majorité de Peulhs, qui vivent avec des Bozos et Somonos.

Sur le plan sanitaire, on ne peut dire que la localité est gâtée. En l’absence de centre de santé, les habitants de la commune de Gouanan devaient se rendre à Yorobougoula ou Madina Diassa, villages distants respectivement de 30 et 20 km. Pour combler cette lacune dommageable, la commune avec l’appui du fonds d’investissement de la coopération belge a décidé de construire un centre de santé communautaire à Kokoun.

Le président du comité de gestion de la structure sanitaire, Sinali Diakité a expliqué que jusqu’ici, les malades et les femmes en grossesse devaient parcourir de longues distances pour accéder aux services de santé. Et cela, sur des pistes quasiment impraticables pendant la saison des pluies.

Après l’inauguration du centre de santé, la présidente de la Fondation pour l’Enfance a offert des équipements médico-chirurgicaux et consommables, des lits, des plaques solaires, des moustiquaires imprégnées et une « moto-ambulance » destinée à faciliter la liaison entre la structure sanitaire et les autres villages de la commune.
Bounouko, un village situé à 30 km de Kokoun, a été la deuxième étape de Mme Touré Lobbo Traoré.

Ici, la Première dame a inspecté les installations du moulin des femmes. La Fondation pour l’Enfance avait offert ce moulin à l’occasion du Mois de la solidarité en octobre dernier.

La présidente de la Fondation a constaté que l’équipement est judicieusement exploité et a félicité les dames pour la gestion rationnelle de leur moulin et des autres équipements reçus de la Fondation.

Après Bounouko, retour à Yanfolila. La ville était totalement en effervescence. L’on était venu d’un peu partout à travers le cercle pour un événement jugé ici historique : la toute première visite d’une épouse de président de la République dans la localité.

Et la visiteuse n’était pas venue les mains vides. Elle a remis aux associations et groupements féminins des communes du cercle de Yanfolila, 21 moulins, 5 tonnes de mil, 3 tonnes de riz, 20 cartons de lait, un lot de 100 moustiquaires. Les jeune ont réceptionné, 13 jeux de maillots et 26 ballons de football. Le tout a coûté 32 millions Fcfa.

« Cette visite de Mme Touré Lobbo Traoré confirme son intérêt pour le sort des démunis et pour l’amélioration de leurs conditions de vie« , jugera Sory Sidibé, le maire de commune de Yanfolila. Le matériel offert par la Fondation, a-t-il expliqué, permettra de soulager les femmes de certaines tâches ménagères et d’augmenter leurs revenus.

Le président du conseil de cercle et la présidente locale des femmes, Mme Sidibé Korotoumou Kanté, ont exprimé leur joie pour ce geste de générosité apprécié à sa juste valeur par les femmes et les jeunes de la capitale du Wassoulou.
La présidente de la Fondation pour l’Enfance a encouragé les femmes dans leur combat quotidien pour le bien-être.

Doussou Djiré

Marques de reconnaissance et nouvelles requêtes

Durant son passage à Yanfolila, la présidente de la Fondation pour l’Enfance, Mme Touré Lobbo Traoré, a offert une importante quantités de matériel et de produits divers destinés à améliorer les conditions de vie des bénéficiaires. Mais ses interlocutrices n’ont pas laissé échapper cette opportunité qui se présente rarement, et lui ont exposé des doléances.

La présidente de la coordination des femmes du cercle de Yanfolila, Mme Sidibé Korotoumou Kanté, après avoir salué les efforts consentis par l’épouse du chef de l’État et toutes ses oeuvres au profit des femmes et des enfants, a listé les besoins pressants du cercle : eau potable, financement de petits projets, formation, appui pour la transformation sur place de produits locaux.

« Le cercle de Yanfolila dispose d’un potentiel important de karité et de néré dont la cueillette est l’une des principales activités des femmes et leur principale source de revenus. Mais bien que le cercle soit une zone très arrosée, le problème de l’eau potable s’y pose avec acuité« , a relevé Mme Sidibé Korotoumou Kanté.

La porte-parole des femmes a par ailleurs demandé à la Première dame de s’impliquer dans la venue d’une équipe spécialisée dans le dépistage du cancer du col de l’utérus.
La présidente de la Fondation pour l’Enfance a pris note de ces préoccupations et a promis de faire de son mieux pour répondre à ces attentes.

Dans tous les villages qu’elle a visités, Mme Touré Lobbo Traoré a rendu des visites de courtoisie aux notabilités. Celles-ci ont, chaque fois, fait des prière pour que le pays puisse trouver des solutions viables aux grands défis qu’il affronte, comme la situation dans une partie de la Région de Kidal, l’école et la conjoncture internationale difficile.

En reconnaissance de ses actions à Yanfolila, les habitants de la ville ont décidé de faire le président Touré « citoyen d’honneur du Wassoulou« .


D. D.

19 Juin 2008