Partager

Dans le cadre de la commémoration de son 26ème anniversaire, l’Association « Alliance pour la Démocratie au Mali », a organisé une conférence-débats sous le thème : « La vie Associative et la Jeunesse » le samedi 29 octobre 2016 à la Pyramide du Souvenir. Cette conférence débat était animée par Dountan Coulibaly, secrétaire adjoint à la formation de l’Association Alliance pour la Démocratie au Mali ( Association Adema) en présence de la présidente de l’Association Adema, Mme Sy Kadiatou Sow, ancienne ministre et ancienne gouverneur du district de Bamako, de Ali N Diallo, ancien président de l’Assemblée nationale du Mali et d’autres personnalités. Au cours de cette conférence débat, Mme Sy Kadiatou Sow a retracé le rôle déterminant des associations de jeunes dans l’avènement de la démocratie au Mali en mars 1991. Puis, elle a fait savoir que tous les problèmes auxquels le Mali est confronté aujourd’hui dont l’insécurité, la mal gouvernance, ne pourront être régler sans l’implication très fortes des jeunes. Mme Sy a invité la jeunesse à prendre la place qui est la sienne dans la société.

Plusieurs personnalités ont pris part à cette conférence débat dont l’ancien ministre Iba N’Diaye, le diplomate Souleymane Koné du parti Fare Anka Wuli et bien d’autres. Dans ses mots introductifs, la présidente de l’Association « Alliance pour la Démocratie au Mali », Mme Sy Kadiatou Sow a souligné que les jeunes constituent la frange la plus importante de la population et les principaux acteurs de la construction du présent et de l’avenir de notre Pays. « Ils n’arrêtent pas de réclamer le changement.

Et ils ont prouvé à travers les périodes marquantes de notre histoire, qu’ils sont porteurs de changement. C’est le lieu de saluer le rôle déterminant des associations de jeunes dans l’avènement de la démocratie dans notre pays. Nous estimons, pour notre part, qu’il n’y a pas d’âge pour servir dignement sa patrie, mettre toute son intelligence, ses compétences et capacités au service de son pays. Et pour faire face aux multiples crises qui le déstabilisent, le Mali a plus que jamais besoin de l’engagement de tous ses enfants.

Chers cadets, il n’ya plus de temps à perdre, c’est maintenant qu’il faut s’organiser pour agir ensemble et accomplir votre part de devoir, votre devoir de génération », a-t-elle dit. En outre, Mme Sy Kadiatou Sow a invité les jeunes à apporter leur contribution dans la consolidation de la démocratie malienne. « Tous les problèmes qui assaillent aujourd’hui le Mali, (que ce soit l’insécurité, le problème d’emploi, de mal gouvernance, les préoccupations d’une partie du territoire nationale) ne pourront pas se régler sans l’implication très fortes des jeunes. Ils doivent prendre les choses en main. Ils doivent se former, s’informer et agir », a conclu la présidente de l’Association Adema. Quant au conférencier, Dountan Coulibaly, il a indiqué que l’Association a aujourd’hui un défi de taille à relever, celui d’amener le maximum de jeunes pour la rendre plus forte et plus performante. « Cette jeunesse dispersée est utilisée à des fins électorales.

Rarement consultée pour des décisions nationales majeures, méprisées et dévalorisées par la classe politique. C’est pour toutes ces raisons que beaucoup de jeunes se sont détournés de la vie politique.

D’autres se sont réunis pour que notre pays puisse amorcer le changement de mentalité souhaité », a déclaré le conférencier. Selon lui, la mort de l’engagement des jeunes, l’incapacité des partis politiques à mobiliser et de façon générale, le désengagement de la population constituent un danger pour la démocratie malienne. A l’en croire, l’Association Adema contribue à promouvoir les jeunes en les rendant plus responsables, plus citoyens, plus conscients et acteurs de leur destinée.

Aguibou Sogodogo

31 Octobre 2016