Partager

C’est hier mardi 15 mai que le Conseil national de la famille a été officiellement installé. Présidée par le ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Diallo M’Bodji Sène, cette nouvelle structure permettra de faire la promotion de la famille.

La salle de conférence du Centre Aoua Kéïta avait refusé du monde, hier mardi 15 mai 2007. C’était à l’occasion de la célébration de la Journée internationale des familles dont le thème est «Violences faites aux enfants dans les familles». Elle a été décrétée par les Nations Unies dans sa résolution N°47/237 du 20 septembre 1993.

L’événement était placé sous la présidence du ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Mme Diallo M’Bodji Sène.

Cette journée, a déclaré celle-ci, est la preuve de toute l’importance que le gouvernement du Mali accorde aux problèmes de la famille.
L’un des temps forts de cette commémoration a été l’installation des membres du Conseil national de la famille.

La mise en place de ce conseil s’inscrit en droite ligne de l’une des missions du ministère de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille. Qui est de veiller à ce que le cadre familial demeure un cadre d’équilibre des relations sociales.

Raison pour laquelle ledit département avait initié des réformes visant à assurer une meilleure cohésion sociale. C’est dans ce cadre que le département a proposé dans le programme d’action gouvernemental 2004-2007, approuvé en conseil des ministres du 2 juillet 2004, la création du Conseil national de la famille. Mais, ce n’est que le 11 juillet 2006, par décret N°06-282/P-RM, que le gouvernement du Mali a donné son feu vert.

Composée de toutes les sensibilités sociales, cette structure est présidée par le ministre M’Bodji Sène. Le poste de vice-président a été confié à une personnalité de la société civile qui sera désignée en son sein. Tandis que le secrétariat est assuré par la Direction nationale de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille.

D’après Bakary Traoré, conseiller technique au département de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, le conseil s’est fixé trois missions fondamentales. Il s’agit de faire des propositions concernant la politique générale de la famille, de proposer toute mesure relative à l’amélioration des conditions et du statut de la famille.

Le Conseil donnera également son avis sur toute question relative à la famille qui lui est soumise par le ministre chargé de la famille. Aux dires de Bakary Traoré, tous les membres du Conseil ne sont pas jusqu’à présent installés puisque certaines structures n’ont pas encore désigné leurs représentants.

La Journée a été marquée par deux exposés notamment sur la famille et les violences faites aux enfants au sein des familles, par le professeur Boureïma Téréta.

Alou B HAIDARA

16 mai 2007.