Partager

Ils seront 39 candidats à compétir pour les trois postes de députés dans la circonscription électorale de la Commune V du District de Bamako. Parmi ces candidats, une dame très appréciée des jeunes et des femmes, Mme Coulibaly Djénéba Tembely, de la CNAS Faso Hèrè.

Gestionnaire de son état, elle s’est illustrée, aux côtés de ses camarades du mouvement des femmes de ce parti dans la campagne de Soumana Sako pour la dernière présidentielle. Outre la CNAS-FH, la candidature de Mme Coulibaly est portée par plusieurs associations de jeunes et de femmes, dont le mouvement «Faso Ko», qui œuvre dans l’assainissement et qui se fixe comme objectif l’accès des femmes et jeunes aux crédits.

Celle qui affirme vouloir être à l’Assemblée nationale pour veiller à ce que les lois qui y seront votées soient conformes à nos valeurs culturelles et religieuses, est très humble, très sociable et bien connue dans les chefferies traditionnelles de la Commune. «Il ne s’agira plus pour les élus de voter les lois pour le simple désir de les voter, mais de voter ce qui reflète les aspirations et les besoins des citoyens du Mali.

Cela sera notre combat» déclare-t-elle avant de préciser que l’autre objectif qu’elle vise en se portant candidate est de représenter valablement son parti, la CNAS-FH.

C’est dire qu’une fois à l’Assemblée nationale, la candidate de la CNAS-FH s’engage à faire de la défense de nos valeurs sociétales son cheval de bataille, afin de traduire dans les faits l’esprit de patriotisme et de don de soi qui anime les cadres de son jeune parti, porté sur les fonts baptismaux en 2011 à Niamakoro. A son QG de campagne à Kalaban-Coura, une foule de sympathisants se donne rendez-vous chaque jour.

Elle estime que l’heure est maintenant au sérieux et au travail bien fait, et ne cesse de souligner que les jeunes et les femmes, qui sont les plus nombreux mais malheureusement aussi les plus vulnérables dans notre pays, méritent mieux que leurs situations actuelles. «Il nous faut sortir la jeunesse malienne de sa situation actuelle, où à chaque jour suffit sa peine. Pour cela, il nous faut lui redonner espoir, par la mise en place de politiques de promotion de l’emploi qui cadrent avec l’enseignement.

Je pense que nous pouvons faire des propositions de lois pertinentes dans ce sens, si les populations nous font confiance» nous a confié la candidate de la CNAS, qui ajoute que la condition de la femme malienne doit être revue.
Pour le lancement de sa campagne, une grande caravane est prévue pour ce lundi. Elle sillonnera les huit quartiers de la Commune V pour expliquer sa vision et tenter de faire adhérer à sa cause les populations. Outre Mme Coulibaly Djénéba Tembely, on retrouve sur la liste CNAS Faso Hèrè Dr Aly dit Agali Wélé et Abdoulaye Coulibaly.

Yaya Samaké

04 Novembre 2013