Partager

Le premier article de votre rubrique ‘’Découverte’’ est consacrée à la femme malienne. Et particulièrement à une jeune amazone de 34 ans qui, au-delà de ses prouesses en Commune IV, se révèle comme une étoile montante de la politique malienne et du leadership féminin. Seule femme secrétaire générale de parti politique dans notre pays, elle se présente comme l’une des rares femmes sur lesquelles il faudra compter pour le Mali de demain. Qui est cette amazone ?

Mme Assétou SANGARE, affectueusement appelée « TOU », est une amazone de 34 ans née à Bamako. En dépit de son jeune âge, elle a occupé plusieurs fonctions tant dans des organisations internationales, Canadiennes que dans des sociétés maliennes de capitaux. Elle a été successivement Agent de Recherche de Projet dans le Bureau de la Coopération et des Échanges Internationaux (BCEI) à Ottawa de 2005 à 2006 ; Consultante Sénior à l’Agence Canadienne de Développement International (ACDI) de 2007 à 2012 ; Directrice Administrative et Financière du Centre de Formation des Techniciens Supérieurs de Santé (CFTSS) en 2012. Par la qualité de son travail, sa clairvoyance et son esprit d’anticipation, elle a été promue Directrice dudit centre depuis fin 2012. Et même si ce curriculum vitae impressionnant lui permet de répondre à des besoins de développement tant à l’échelle communale que nationale ; il est très loin de représenter fidèlement la personnalité et le militantisme de TOU.

Une jeunesse militante

Dès son très jeune âge, Assétou s’est impliquée activement et s’est fait distinguer à travers ses actions de militantisme au niveau universitaire. Ce qui lui a prévalu d’avoir des prix dont principalement : le Certificat de Mérite de l’Université de Moncton pour son implication dans la vie Universitaire en 2003. Elle obtînt dans la même année, le prix de la Politicienne ainsi que le prix Évènement de l’année pour l’organisation d’évènement socioculturels. Elle a été membre de plusieurs associations estudiantines en occurrence l’Association des Étudiants internationaux de l’Université de Moncton, l’Association Multiculturelle du Grand Moncton ainsi que la Coalition pour la Liaison Interculturelle d’Ottawa.

Après son Master en Analyse Politique obtenu à l’Université d’Ottawa au Canada, elle s’est faite remarquer par ses sorties et ses interventions lors des différentes manifestations organisées par la Coalition Jeunesse Action (CJA) au Mali. Une association constituée essentiellement de jeunes cadres maliens ayant pour seul souci la défense des intérêts de la jeunesse malienne auprès des pouvoirs.

C’est ainsi qu’elle aura animé plusieurs séminaires sur différents thèmes afférents à la vie de la jeunesse malienne.Après le virage de la CJA vers l’option partisane, elle n’a jamais cessé d’accompagner les nombreuses associations qui lui ont fait appel, notamment : Le RJC dit « YèRèKô » (Regroupement des Jeunes Citoyens dit YEREKO), L’AJDL – MALI (Association des Jeunes pour Développement Locale au Mali), Association CIKURA (Association Citoyenne d’Hamdallaye), Le GGT – Mali (Groupe Globe Trotter au Mali), AFES – MâyaSô (Association des Femmes pour l’Entraide et la Solidarité dite la Maison de la quiétude), etc.

A travers son engagement et son accompagnement indéfectible pour la cause des femmes et jeunes, Elle fut choisie Marraine de toutes ces associations, ainsi que d’autres. Dès lors elle est sur tous les fronts afin de contribuer à l’émergence d’une jeunesse citoyenne, consciente et responsable au Mali. En d’autres mots, l’émergence d’une malienne et d’un malien de type nouveau, capable d’assumer ses devoirs et responsabilités tout en exigeant ses droits.

Des ambitions légitimes

Membre fondateur du parti politique « YELEMA le Changement », Mme Assétou en devient la Secrétaire Générale depuis sa création. Elle organise les élections législatives du Président du parti en 2007 et les municipales en 2009. Cette ascension fulgurante politique s’explique par son engagement pour la défense des personnes faibles et démunies, la cause des femmes et des jeunes, le droit des minorités, ainsi que par sa conviction profonde pour certaines valeurs de notre société.

Elle a participé pleinement à la campagne du parti pour les élections présidentielles de 2013.Femme à poigne, leader charismatique et citoyenne soucieuse des valeurs sociétales de notre pays, Assetou se révèle aujourd’hui comme une étoile montante de la politique malienne et du leadership féminin sur laquelle il faudra compter et qui pourrait porter avec brio et satisfaction le flambeau des revendications des populations de la commune IV en particulier et de l’ensemble des jeunes et des femmes du Mali en général.

Fatou Diaby

28 Août 2013.