Partager

maries.jpg

Le principe de rémissions est un concours de mariages, qui réunira douze couples de fiancés et les engagera durant près de cinq mois dans un jeu centre autour des connaissances utiles à la vie de famille. Toutes les richesses culturelles des mariages maliens seront mises a profit pour populariser cet objectif dans une configura­tion résolument moderne. C’est du moins, l’avis des organisateurs de rémissions, a savoir, l’ORTM, Blonba et Ocean Communication.

manyamagan est le nom local que porte la femme d’expérience qui accompagne de ses conseils les nouveaux époux dans les différentes étapes du mariage.

« L’émission que nous proposons jouera le rôle d’une Manyamagan moderne pour les couples sélectionnés, mais aussi pour tous ceux qui la regarderont  » nous a fait savoir Alioune Ifra N’Diaye, qui s’occupera de sa réalisation.

Pour lui il s’agit d’un program­me de divertissement, populaire, culturel et utile: « divertisse­ment parce qu’il est conçu sous la forme d’une téléréalité couple avec un jeu télévisuel en langue bamanan, populaire parce qu’il s’appuie sur des traditions festives profondément ancrées dans les habitudes et dans les esprits. L’aspect culturel de l’émission sera le fait qu’elle se nourrit des contenus informatifs et artistiques qui accompagnent traditionnellement l’organisation d’un maria­ge et qu’elle les ouvre sur la modernité, utile parce qu’elle apporte une information documentée sur la vie du couple en matière de santé, de vie sexuelle, de droit des femmes, d’éducation des enfants, de citoyenneté« .

Manya­magan sera un programme de télévision interactif et grand pu­blic, constitue de près de trente heures d’émission s’étendant sur environ cinq mois et inscrit dans la grille 2008 de l’ORTM. II sera constitué de modules quotidiens de six minutes et d’émissions de soixante minutes diffusées tou­tes les deux semaines.

Neuf couples de fiancés présélectionnés participeront a ce « concours » de mariages. Tous reçoivent des cadeaux utiles a leur installation, au fur et a mesure que le jeu réduit la sélec­tion. La qualité et l’importance des cadeaux augmentent au fil du temps.

« Le mariage des cou­ples gagnants sera une grande fête organisée et financée par l’émission. La dot, le trousseau, les vêtements de fête et peut-être une maison, si les moyens le permettent » seront offerts aux ga­gnants. Le jeu s’articule autour de questions d’information générale sur la santé, la vie sexuelle,la psychologie, le droit des fem­mes, l’éducation des enfants etc. Chaque couple est accompagné et soutenu par un Founé, qui s’en fait l’avocat. Le Founé est une sorte de griot a l’art oratoire particulièrement spectaculaire.

Le concours des fiancés se trouve doublé d’une compétition entre Founé, qui constituera un élément très attractif pour le pu­blic, en même temps qu’elle reliera le tout au socle culturel du pays.

Le programme sera présenté sous trois formats par Oumou Diarra dite Dieman de la Chaîne 2 et Aicha Baba Keïta, jeune animatrice qui a acquis une popularité considérable en animant l’émission Case Sanga.

Le format de soixante minu­tes est le grand format du pro­gramme, une émission de jeu du style « Questions pour un cham­pion » qui sera diffusé en prime time.

A chaque émission, les trois couples et leurs Founé qui auront eu le moins de points seront nominés pour être éliminés.

Les trois nominations donnent ainsi au public la latitude d’en repêcher deux, qui, du coup, reviendront dans l’émission suivante.

En accompagnement du jeu té­lévisuel, ce format contient également des prestations d’artistes, musiciens ou humoristes.

Enregistré tous les mercredis, il sera diffusé tous les jeudis soir. « Dans les premières semaines, les émissions quotidiennes de six minutes permettront de familiariser le public avec les couples.

Les deux animatrices de remissions : Aiche Baba Kéita et Oumou Diarra dite Diema, présélectionnés. Ensuite elles permettront de maintenir I’intérêt et de susciter la participation du public pour les aspects interac­tifs de l’émission, notamment le  » repêchage
 » des deux couples qu’on souhaite voir revenir dans le jeu ». Mieux, pendant la traditionnelle semaine nuptiale du cou­ple gagnant, le format de six mi­nutes mettra quotidiennement en scène les interventions des Ma­nyamagan.

Le dernier format est celui des soixante secondes, conçu comme une bande-annonce. Un numéro de ce format sera produit toutes les deux semaines.
II permettra d’entretenir l’attention du public, pour repêcher par sms et par téléphone les deux couples à réintégrer dans le jeu.

Ce sera aussi l’occasion pour chaque Founé des trois couples nominés de « convaincre » le public de voter pour son couple. « II sera dif­fusé cinq fois par jour, dont trois avant et après le journal télévisé et tard dans la soirée  » a conclu Alioune Ifra N’Diaye.

Au total, il y aura cent vingt-six émissions qui seront diffusées entre ce mois de mars et le 20 juillet prochain, jour de la finale et du mariage des finalistes a la Mairie du Dis­trict de Bamako.

Kassim Traoré

Bamako Hebdo du 17 mars 2008.