Partager

Les responsables du comité syndical de l’Office de radio et télévision du Mali (ORTM) ont organisé, mardi dernier dans la cantine de leur établissement, une conférence de presse pour annoncer le lancement des activités de «Miss ORTM» 2024 qui se tiendra sous le thème : «Soutenons l’Armée malienne pour la cohésion sociale et la stabilité intégrale du Mali».

Les conférenciers ont aussi expliqué les contours de l’organisation de ce rendez-vous qui s’est imposé dans l’agenda culturel de notre pays comme un événement phare, mais surtout très attendu par nos compatriotes. La conférence de presse était aminée par le secrétaire général du Comité syndical de l’ORTM, Abdoulaye Kassogué. C’était en présence de son adjoint, Mohamed Kayantao et du président de la commission d’organisation des «nuits ORTM» ou «Miss ORTM», Bakary Diarra.

Le conférencier a expliqué que les «nuits ORTM» représentent presqu’une «tradition évènementielle», étroitement liée à l’évolution du contexte national de notre pays. «Au-delà du nombre important d’activités thématiques, une véritable campagne de sensibilisation se greffe à l’organisation de chaque édition. Ce mécanisme contribue au renforcement de la communication institutionnelle d’une part, s’attèle, d’autre part, à la valorisation du patrimoine artistique et culturel, la promotion de la diversité culturelle du Mali», a évoqué Abdoulaye Kassogué.

Le premier responsable du comité syndical de l’ORTM a aussi expliqué qu’au regard du contexte national, dominé par de nombreux défis à relever, l’élection Miss ORTM 2024, précédée par des phases régionales et de celle du District de Bamako, rend un hommage mérité à l’Armée. Mais participe aussi à la consolidation de la cohésion sociale et s’inscrit dans la dynamique de stabilisation intégrale du Mali.

Pour le conférencier, il s’agit dans une large mesure de saluer les efforts déployés par les autorités de la Transition, le gouvernement et les Forces de sécurités maliennes. Cela en vue de recouvrer l’intégrité totale de notre territoire et d’assurer la libre circulation des personnes et de leurs biens partout au Mali, ainsi que la relance du développement, a fait savoir Abdoulaye Kassogué. Et de rappeler que notre pays est riche de sa diversité humaine et dispose de réelles potentialités artistiques et culturelles qui font de lui, l’une des «plaques tournantes» du rayonnement de la culture africaine.

Il ressort aussi des explications du secrétaire général du comité syndical de l’ORTM que les dates des nuits Miss ORTM pour les phases régionales sont prévues entre 15 janvier et 15 février prochain dans les 19 régions du pays. Le casting aura lieu le 5 février prochain à la cantine de l’ORTM. Selon les syndicalistes de l’ORTM, la soirée Miss Bamako sera organisée le 9 février prochain dans le jardin de l’hôtel de l’Amitié. Et la grande nuit de Miss ORTM pour cette année est prévue pour le 23 février prochain au Centre international de conférences de Bamako (CICB).

Le conférencier a aussi expliqué la particularité de Miss ORTM de cette année. Selon lui, le comité syndical de l’ORTM recevra cette année des candidatures des Maliennes établies aux états-Unis d’Amérique et au Canada, contrairement aux années précédentes où seule la diaspora malienne de France était représentée.

Sinè TRAORE

Source: Maliweb