Partager

jpg_une-79.jpgFatoumata Koné de Bamako a remporté la couronne, haut la main, avec 113,8 points du jury et 0,57 point sur les SMS envoyés par le public. Portant superbement son N° 6, elle a aussi surclassé ses concurrentes à l’applaudimètre, car à chacune de ses sorties, elle a été acclamée par toute la salle. Un chèque géant de 1,2 million de Fcfa lui a été remis par Mme Diarra Mariam Flantié Diallo, ministre de la Communication et des Nouvelles technologies, qui présidait la soirée. Elle a reçu une multitude d’autres cadeaux des sponsors de la soirée.

Fatoumata Koné, âgée de 20 ans, mesure 1,74 mètre et pèse 50 kilos. La nouvelle miss ORTM est étudiante au Conservatoire des arts et métiers multimédia Balla Fasséké Kouyaté. Comme passe-temps, elle aime la lecture et le sport.

C’est la représentante de la diaspora malienne, appelée Miss Mali-France qui s’est classée 1ère dauphine. Mlle Taïta Fata, avec son dossard N°9, a obtenu 104,8 points du jury et 0,43 point sur les SMS. Elle reçoit un chèque de 800.000 Fcfa et remporte en sus le prix du meilleur costume traditionnel (250.000 Fcfa).

La 3ème marche du podium a été occupée par Mlle Bintou Kouyaté, de Bamako. Petit signe du destin : elle portait ce soir le N° 3. Elle a obtenu 103,2 points du jury et 0,63 point sur les SMS du public. Cette place lui donne droit à un chèque de 600.000 Fcfa.

Le prix de l’éloquence est revenu à Mlle Gassaba El Madata, la représentante de Tombouctou. Ce prix, décerné par le directeur général de l’ORTM pour encourager les jeunes filles à s’exprimer correctement, donne droit à une enveloppe de 50.000 Fcfa.

Malgré le talent, l’enthousiasme et le répertoire de Abdoulaye Diabaté, la soirée a semblé bien longue. La faute aux organisateurs qui ont eu la mauvaise idée de ne retenir cette année qu’un seul artiste pour l’animation. Comment expliquer l’absence d’artiste féminin à une soirée dédiée à la femme par excellence ? A charge de revanche l’année prochaine.

Y. DOUMBIA

Essor du 02 décembre 2008