Partager

Depuis plusieurs jours, c’est le grand ballet des CV dans les états-majors politiques. Plus d’un cadre rivalise d’ardeur pour présenter le meilleur résumé de son background académique et professionnel susceptible de lui donner la direction d’un portefeuille ministériel. Au sein des différents regroupements politiques, cela n’a pas été facile pour tamiser parmi les nombreuses compilations de CV collectés. Qui sont les ministrables enregistrés à la primature jusqu’à hier soir ? La question est sur toutes les lèvres. Ce qui nous a conduit à faire le tour des regroupements politiques afin d’y voir clair.

Le président de la République demande en conséquence à chacun des groupes ayant eu des entretiens avec lui, de bien vouloir faire parvenir au Premier Ministre, huit (08) CV au plus tard le mardi 14 août 2012. Chaque lot de CV devra comporter des CV de femmes et de jeunes… « . C’est en ces termes qu’est formulée la conclusion du communiqué de la présidence de la République annonçant, dimanche dernier, les étapes ultimes de la formation du nouveau gouvernement.

Il nous est revenu que ça se bouscule énormément aux portillons des secrétariats ad hoc mis en place par les états majors politiques pour la circonstance. Quand on parle de réaménagement de l’attelage gouvernemental, la plupart des cadres des partis politiques reniflent le bon moment. Des rêves sont caressés. Certains n’hésitent pas à faire des promesses de futurs ministres de la République… Un tour chez le marabout du coin pour «maximiser ses chances» de devenir ministre n’est pas négligé. Bonjour les sacrifices et autres rites qui ouvriraient les portes du bonheur! Comme quoi, tout le monde veut occuper le prestigieux poste de « serviteur de l’Etat » ,qui permet à des citoyens de ne pas se priver du petit lait raffiné !

Selon nos investigations, à la Convergence pour sauver le Mali (CSM), les noms d’Ousmane Ben Fana Traoré du PCR, de Me Ouali Diawara, secrétaire juridique du parti YELEMA et avocat domicilié en commune IV du district de Bamako, Mamadou Bagayoko du Mouvement patriotique pour le Mali (MPM) et ancien fonctionnaire dans un projet de l’UNICEF, Amadou Sy, le Secrétaire général du CNID, David Sagara de la CODEM (ancien ministre).

Du côté du FDR, les partis politiques et la société civile se répartissent équitablement les huit postes sollicités. Le regroupement était en réunion hier pour s’entendre sur les noms à envoyer à la primature. Cette réunion s’est prolongée; ce qui ne nous a pas permis d’avoir des noms. Au compte de la société civile, on parle du vice-président du CNJ, Alioune Guèye,d’un cadre de l’UNTM, etc.

Tous nos efforts pour avoir des noms proposés par le regroupement IBK-2012 ont été vains. Le président de cette alliance, Bocar Moussa Diarra s’est refusé à donner toute information dans ce sens. « Nous avons mis en place un dispositif en place qui gère la collecte des CV. Je ne suis pas autorisé à dire des noms « , nous a-t-il répondu au téléphone.

Il faut signaler que d’autres noms comme ceux du représentant de la presse, Makan Koné, le président de la Maison de la presse, Me Zoumana N’Tji Doumbia, le Secrétaire général de la CDS-Mogotiguiya sont aussi cités comme des ministrables pressentis.

Rappelons que dans son communiqué rendu public dimanche 12 août, la présidence de la République annonçait que «du mardi 31 juillet au 09 aout 2012, Son Excellence le président de la République, le Professeur Dioncounda Traore a rencontré les représentants des forces vives de la Nation, notamment ceux de la classe politique, de la société civile et du Comité National de Redressement de la Démocratie et de la Restauration de l’Etat (CNRDRE). Les entretiens ont porté, entre autres, sur la formation d’un gouvernement d’union nationale.

A l’issue de ces entretiens, le professeur Dioncounda Traoré a reçu, le samedi 11 août 2011, le Docteur Cheick Modibo Diarra, Premier Ministre. Il lui a renouvelé sa confiance et l’a chargé de lui faire des propositions en vue de la mise en place d’un gouvernement d’union nationale. Le président de la République demande en conséquence à chacun des groupes ayant eu des entretiens avec lui, de bien vouloir faire parvenir au Premier Ministre, huit (08) CV au plus tard le mardi 14 août 2012. Chaque lot de CV devra comporter des CV de femmes et de jeunes. Le président de la République saisit l’occasion pour remercier les représentants des forces vives de la nation qui ont bien voulu répondre à son appel». (A suivre)

Bruno D SEGBEDJI

djitosegbedji@yahoo.fr

L’Indépendant du 15 Août 2012