Partager

La Coordination mouvement de soutien à l’imam Mahamoud Dicko vient d’apporter son soutien aux autorités de transition pour la mise en place du conseil national de transition(CNT).

C’est son emblématique coordinateur, Issa Kao Djim qui a annoncé la nouvelle lors d’un point de presse. Il va même loin dans ses propos, en proposant le colonel Malick Diaw comme le président du CNT.

Le divorce est consommé désormais entre la CMAS de l’Imam Dicko et ses anciens collaborateurs du Mouvement du 5 Juin (M5-RFP). Pour rappel, ce mouvement qui a à sa tête le guide religieux Imam Mahamadou Dicko a contribué à la chute du régime Ibrahim Boubacar Keita qu’il a déstabilisé par des marches.

Aujourd’hui, la classe politique et une grande partie de  la société civile refusent de siéger au Conseil national de transition.

Du coup, la CMAS prend à contre-pied tous les autres acteurs de la vie politique. Ce ralliement doit être un soutien de taille pour les militaires et les autorités de transition.

Beaucoup d’observateurs avertis de la scène politique du Mali trouvent que c’est une trahison de la part de la CMAS à travers son coordinateur Issa Kao Djim.

Mais nous attendons à une sortie médiatique de l’imam Mahamoud Dicko pour édifier le peuple malien sur sa propre position.

D’ici là, son porte-parole, Issa Kao Djim affirme avoir décidé de participer au Conseil national de transition pour une question de patriotisme. Pour lui, il faut soutenir la transition, afin de sauver le Mali.

Seydou Diamoutené

Source: Le 22 Septembre