Partager

Forts de leur majorité écrasante avec à leur tête la très puissante ADEMA, les partis membres de l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP) qui totalisent 66 sur 75 conseillers nationaux, ont exclu les élus du Front pour la Démocratie et la République (FDR) dans la composition du bureau du Haut Conseil des Collectivités (HCC).

Formé le lundi 3 avril, tard dans la soirée, le bureau du Haut Conseil des Collectivités (HCC) a été mis en place sans les partis membres du Front pour la Démocratie et la République (FDR) une coalition d’associations et de partis politiques se réclamant de l’opposition.

Par conséquent, c’est l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP), cette autre coalition d’associations et de partis politiques de la mouvance présidentielle qui s’est allègrement partagé les postes.

Imaginez que sur un bureau de 12 membres aucun poste n’a été confié aux partis membres du FDR. Jugez-en vous-même : la présidence de l’institution a été confiée à Oumarou Ag Mohamed Ibrahim Haïdara (ADEMA). Le poste de premier vice-président est détenu par l’ADEMA également à travers Zakaria Dembélé.

Le deuxième vice-président est Baba Diawara de l’URD. Le CNID occupe le poste de troisième vice-président par l’intermédiaire de Akory Ag Iknane. Le poste de quatrième vice-président est revenu à Abdrahamane Cherif Haïdara des Maliens de l’extérieur.

Et la cinquième vice-présidence est revenue encore à l’ADEMA à travers le célèbre Nog Ag Athia de Tombouctou. Celui-là même qui a fait de Diré, une section pilote avec palme au temps de l’UDPM.

Ensuite, la questure, c’est-à-dire le premier questeur et son adjoint, sont également de l’ADEMA par l’intermédiaire de Mahamadou D. Maïga et de Siratigui Konerie. Ce n’est pas tout.

Le poste de premier secrétaire est aussi assumé par le parti de l’abeille à travers Hamadi H. Diallo. Le Mouvement Citoyen se retrouve avec le poste de deuxième secrétaire à travers Nouradine Zakaria. Celui de troisième secrétaire est revenu de nouveau à l’ADEMA par la charmante Nina Walete Intallou de Kidal.

Le MPR s’est contenté du poste de quatrième secrétaire avec aux commandes Amadou Sawadogo et l’URD boucle la boucle avec le poste de cinquième secrétaire assumé par Mme Diawara Salimata Kéïta.

Ainsi, comme on peut le constater volontiers, les partis membres du FDR qui siègent au HCC à savoir le RPM avec ses 8 conseillers, 3 pour le PARENA et 1 pour la CDS, ce qui fait un total de 12 conseillers nationaux sur 75 ne figurent nullement dans le bureau. Ils ont été mis à la touche par l’ADP.

L’ADEMA se taille la part du lion avec sept membres dans le bureau, puis vient l’URD avec deux postes, le CNID, le MPR et les Maliens de l’extérieur se retrouvent chacun avec 1 poste.


Alassane DIARRA

05 avril 2007.