Partager

Toutes les institutions en RDC, à l’exception de la présidence, sont désormais dans la gibecière de l’ancien président, Joseph Kabila. La derrière institution, et pas des moindres, qui est passée sous le contrôle du FCC (Front commun pour le Congo), la coalition pro-Kabila, est le Sénat. Et celui qui en est le patron est un fidèle parmi les fidèles de l’ancien président. En effet, Alexis Thambwe Mwamba, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a accompagné Joseph Kabila pratiquement tout au long de sa dictature. Pendant son passage au ministère de la Justice, poste qu’il vient de quitter pour occuper le perchoir du Sénat, il s’est employé, sans état d’âme, mais avec méthode, à casser de l’opposant. A cela, il faut ajouter que son nom est cité, à tort ou à raison, dans l’attentat contre un avion belge alors qu’il était un des patrons de la rébellion congolaise basée à l’Est du pays. Tshisékédi est obligé de boire la coupe de l’humiliation jusqu’à la lie. C’est cet homme au passé sulfureux, qui est depuis le 26 juillet dernier, la deuxième personnalité de l’Etat et cela, par la volonté de l’omnipotent et stratège Joseph Kabila. En effet, plus de six mois après son départ de la présidence de la République dans les circonstances que l’on sait, ce dernier a réussi le tour de force de mettre sous sa botte respectivement la présidence de l’Assemblée nationale, la primature et le Sénat.LEPAYS