Partager

Roy Bennett, vice-ministre zimbabwéen de l’Agriculture désigné au sein du gouvernement d’union, a été libéré sous caution jeudi après avoir été détenu pendant un mois à Mutare (est). Ce proche du nouveau Premier ministre Tsvangirai a été applaudi à sa sortie de prison par des dizaines de militants. La Cour suprême du Zimbabwe a rejeté mercredi un appel de l’Etat, permettant ainsi sa remise en liberté après avoir versé une caution de 5.000 dollars américains (4.000 euros). Il doit également pointer à la police 3 fois par semaine, rendre son passeport et un titre de propriété. Le 24 février, un tribunal de Harare avait ordonné la mise en liberté de
M. Bennett contre une caution de 2.000 dollars US mais l’Etat avait multiplié les procédures pour le maintenir en détention et saisi la Cour suprême. M. Bennett, 52 ans, a été arrêté le jour de la prestation de serment du nouveau gouvernement d’union formé par l’ex-opposant Tsvangirai et le président Mugabe, alors qu’il devait prendre le poste de vice-ministre de l’Agriculture. Les poursuites à son encontre ont fait peser le doute sur la viabilité de la nouvelle coalition gouvernementale. (Afp)