Partager

Le président de la Mauritanie, Mohamed Ould persiste et signe. Dans une déclaration rapportée par l’AFP, il a affirmé que son pays était prêt à envoyer des troupes au Mali à la seule condition qu’elles se déploient dans la zone frontalière entre les deux pays.

Selon lui, la Mauritanie veut ainsi « éviter de se couper de ses forces, en assurant la sécurité de ses lignes d’approvisionnement ». Mais les autorités maliennes refusent de céder à cette exigence du putschiste de Nouakchott qui, en réalité, a largement contribué à la déstabilisation du nord du Mali. Il est le parrain des terroristes regroupés au sein du Mnla. Aussi, l’exigence de Mohamed Ould Abdel Aziz constitue un piège dans cette zone sensible et stratégique.

Enfin, les troupes mauritaniennes ne seront d’aucune utilité pour la Minusma (Mission des Nations Unies pour la stabilisation du Mali). Parce que ces troupes sont mal formées, sous équipées et non professionnelles.

Nord du Mali : Que veut Abdel Aziz

Hier parrain du Mnla, aujourd’hui mentor de groupuscules arabes, que veut en réalité le putschiste de Nouakchott ? Une question que beaucoup d’observateurs se posaient.

Mais depuis les révélations d’un député français, (à qui il a intenté un procès), le voile s’est levé sur certaines activités menées dans la sous-région par le maître de Nouakchott. Cet homme a-t-il intérêt à la stabilisation de la bande Sahélo-Saharienne ? Pourquoi tient-il à positionner ses forces uniquement dans cette zone frontalière ? Pas pour les mêmes raisons avancées par lui…

Présidentielle : Ouattara félicite IBK et salue Soumaïla

Le président ivoirien Alassane D Ouattara a adressé ses félicitations à Ibrahim Boubacar Keita pour son élection. Selon un communiqué de la présidence ivoirienne, les deux hommes ont échangé au téléphone le mardi dernier. Occasion pour Ouattara d’assurer IBK de son soutien et de celui de la Côte d’Ivoire. Aussi, le Président ivoirien, actuellement en séjour en France, a également appelé Soumaïla Cissé, à qui il a adressé ses salutations pour son ‘’attachement aux valeurs républicaines et démocratiques ».

La Rédaction

L’Aube du 15 août 2013.