Partager

L’atelier d’élaboration du budget programme 2008 du ministère de l’industrie et du commerce s’est ouvert hier dans la salle de conférence dudit département. La cérémonie d’ouverture était présidée par Mme Diallo Madeleine Bah, représentant le ministre Choguel Maïga.

Cet atelier, qui a réuni les directeurs des structures du département, les représentants de la direction générale du budget, de la direction nationale de la planification du développement et les responsables des projets attachés au département a permis aux participants de s’atteler à la préparation du budget programme 2008 et défaire des projections pour 2009 et 2010. Ce budget programme est structuré en trois programmes: administration générale, industrialisation et développement du secteur privé industriel et conception et coordination de la mise en œuvre de la politique commerciale et appui à la gestion des marchés.

La mise en oeuvre de ces programmes est indispensable pour l’atteinte des missions confiées au département. Il s’agit, entre autres, d’augmenter la valeur ajoutée générée par les deux secteurs et diversifier leurs activités, accroître leurs parts dans le PIB en augmentant le parc industriel, en créant de nouveaux emplois, l’accroissement du niveau des exportations à un taux moyen de 15 % par an pour les cinq prochaines années et moderniser les secteurs industrie et commerce.

Les activités du ministère ont connu une certaine croissance au cours de cette année.
Ainsi, le portefeuille des projets du département au titre du budget spécial d’investissement est passé de 8 projets en 2006 à 9 projets en 2007 avec respectivement un coût total de 1.333.000.000 F CFA et 1. 533.000.000 F CFA soit une augmentation de 15 %. Les autres projets du département en cours d’exécution sans contrepartie de financement intérieur sont au nombre de cinq pour un coût global de 9. 548. 437. 500 F FCFA.

Mme Diallo Madeleine Bah a révélé que l’un des faits marquants de 2007 est la déconcentration du budget au niveau des services régionaux, notamment le budget d’équipement du CERFITEX pour un montant de 300 millions de FCFA. Pour le bilan des deux exercices précédents, elle dira que le budget 2006 du département a été exécuté à 98,15 % et celui de 2007 en cours connaît un niveau d’exécution satisfaisant.

Au titre de l’exercice 2008 et des prévisions budgétaires pour 2009 et 2010, les priorités du ministère de l’industrie et du commerce seront centrées autour de neuf points : la consolidation des acquis du projet d’appui aux commerçants détaillants; le renforcement du programme de restructuration et de mise à niveau des entreprises industrielles; la réalisation du projet sucrier de Markala et l’extension de SUKALA-SA; la mise en application du cadre des dépenses à moyen terme; le suivi de la mise en œuvre de la politique d’industrialisation; la mise en œuvre efficace du programme « cadre intégré » du projet Jitap et du projet PACCIA et le suivi efficace des négociations au sein de l’OMC; le renforcement des activités de normalisation et du contrôle de qualité ; l’amélioration des conditions de concurrence et la régulation efficace de nos marchés et le renforcement du contrôle interne et des capacités du département en ressources humaines, matérielles et financières.

Mme Diallo, qui a espéré que ces priorités seront minutieusement analysées au cours des travaux, a invité les participants à les traduire en objectifs clairs et précis, assortis d’activités pertinentes et d’indicateurs objectivement vérifiables en vue de faciliter la mesure de l’impact des programmes et projets sur l’amélioration de la compétitivité du secteur industriel et la protection des consommateurs.

Ramata TEMBELY

12 juin 2007.