Partager


Le ministre de l’Education de Base, de l’Alphabétisation et des Langues Nationales, Mme Sidibé Aminata Diallo, innove dans le domaine spécifique de l’Alphabétisation, avec la création prochaine de 70 centres d’alphabétisation dans les différents quartiers du District de Bamako.

Une innovation qui s’inspire du Programme de Développement Economique et Social (PDES) du Président de la République, Amadou Toumani Touré, qui donne une place de choix à l’éducation et l’alphabétisation. Ceci constitue un axe majeur de développement durable, pour un pays pauvre comme le nôtre.

Aussi, Mme Sidibé Aminata Diallo entend-elle lui donner un sens et un contenu. D’où la rencontre d’échanges et d’information avec l’ensemble des Chefs de quartiers du District de Bamako, tenue le jeudi 16 octobre 2008 dans la salle de conférence de la Direction Nationale de l’Education Non Formelle.

La rencontre a enregistré la présence, entre autres, du Directeur de ladite structure, M. Banou Diakité, du Coordinateur général des Chefs de quartiers du District, El Haj Bamoussa Touré, des représentants des ministères de l’Environnement et de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales, du haut Conseil des Collectivités Territoriales(HCCT).

Signalons, par ailleurs, qu’il y a seulement deux semaines, cette rencontre avec les Chefs de quartiers du District avait été précédée d’une séance de travail avec la Coordinatrice générale et l’ensemble des coordinateurs des Chefs de quartiers des six Communes du District de Bamako, et pour la même cause.

Cette nouvelle dynamique d’appropriation de nos langues initiée par la ministre, à travers la formation et l’apprentissage, est partie d’un constat très simple, mais combien évocateur. A savoir : le flux migratoire du à l’exode rural devient de plus en plus concentré sur Bamako, et ce, à un moment où les plus hautes autorités ne cessent de multiplier la construction des centres d’alphabétisation dans les villages et campagnes.

Ces efforts sont consentis pour permettre aux populations rurales de rompre avec le cycle infernal de l’analphabétisation et de l’illettrisme, pour leur conférer une certaine connaissance de base leur permettant de se développer sur place. Malheureusement, ces efforts se sont beaucoup effilochés, de par l’exode rural.

Or, ceux qui fuient les campagnes pour Bamako ne bénéficient d’aucune autre opportunité leur garantissant l’éducation sous une quelconque de ses formes. Et c’est justement ce vide que Mme Sidibé Aminata Diallo et son département entendent combler dans le District, en partenariat avec le ministère de l’Environnement.

Pour cela, il faut impliquer les premiers concernés que sont les Chefs de quartiers. Les 70 centres d’alphabétisation à créer seront donc sous leur autorité, à travers la mise en place de comités d’alphabétisation chargés de la gestion des centres en question.

L’accompagnement du ministère de l’Environnement va également dans ce sens, puisqu’il est établi que l’analphabétisme contribue beaucoup à la dégradation de l’environnement et du cadre de vie familial. Aussi, à travers leurs différentes coordinations, les Chefs de quartiers du District ont pris l’engagement de s’impliquer pour que cette initiative de la ministre soit une réussite totale.

En effet, les Chefs de quartiers du District ont estimé que cette initiative est inédite, puisque c’est la première fois qu’ils sont responsabilisés face à une question aussi essentielle que cell de l’éducation.

Aussi ont-ils l’ultime conviction que cette réussite sera celle des plus hautes autorités, mais aussi le leur, eux qui ont entre les mains la conduite de nos quartiers, mais surtout, et avant tout, celle de ceux et celles qui bénéficieront de la formation.

Adama S. DIALLO

17 Octobre 2008