Partager

Pour renforcer la visibilité du Comité National Permanent inter États de Lutte contre la Sècheresse dans le Sahel (CONACILSS), le conseil des ministres du 15 novembre a adopté des projets de décret relatifs à l’organisation, aux modalités de fonctionnement et au cadre organique de cette organisation sur proposition du ministre de l’Agriculture.

En effet, les présents projets de décret intègrent cette évolution en réaménageant la composition du Comité national et de ses commissions conformément aux recommandations de la 17ème Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement du Comité permanent inter États de Lutte contre la Sècheresse dans le Sahel, tenue à Bamako en avril 2015.

Selon les responsables du département de l’Agriculture, l’adoption de ces projets de décret permettra de dynamiser le Comité national permanent inter États de Lutte contre la Sècheresse dans le Sahel et de renforcer sa visibilité dans le cadre de l’exécution de ses missions.

Il faut rappeler que le Comité permanent inter États de Lutte contre la Sècheresse dans le Sahel est une organisation sous régionale d’Afrique de l’Ouest, créée en 1973. Il regroupe treize (13) États dont le Mali qui assure la présidence tournante. Et a pour mandat de s’investir dans la recherche de la sécurité alimentaire et dans la lutte contre les effets de la sécheresse et la désertification pour un nouvel équilibre écologique.

Le Comité permanent inter États de Lutte contre la Sècheresse dans le Sahel est représenté au niveau de chaque État membre par un Comité national. Les textes régissant le Comité au Mali datent de 1988 et sont en déphasage avec l’évolution de leur cadre juridique et institutionnel, d’où l’adoption de ces projets de décret.

Adama DAO

Du 17 Novembre 2017