Partager

Le ministre de la Santé, Oumar Ibrahima Touré, a reçu des mains de l’Ambassadeur de Chine, Zhang Guoging, un lot important de médicaments antipaludiques d’une valeur de 120 millions de F CFA. Cette donation du gouvernement chinois a pour objectif d’accompagner le gouvernement malien et plus particulièrement le département de la Santé dans leur politique de lutte contre le paludisme au Mali.

La cérémonie de remise s’est déroulée dans la salle de conférence du ministère de la Santé, en présence des directeurs des services rattachés du département, ainsi que des membres du cabinet.

Dans son adresse l’Ambassadeur de Chine au Mali, Zhang Guoging , a tenu à rappeler que cette donation entre dans le cadre de la mise en œuvre des décisions prises au Sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine en novembre 2006 et conformément aux termes de l’accord signé en août 2007 entre Chinois et Maliens relatif à la fourniture, à titre gracieux, des médicament antipaludiques par le gouvernement chinois au gouvernement malien.

« Aujourd’hui, à travers cette cérémonie de remise officielle, nous avons franchi un pas décisif dans la réalisation de cet accompagnement du peuple chinois dans la lutte menée par le gouvernement malien contre le paludisme » a relevé l’Ambassadeur de Chine.

Il a ainsi affirmé que les relations d’amitié entre nos deux pays se développent et se raffermissent sans cesse depuis l’établissement des relations diplomatiques en 1960. Le ministre de la Santé, Oumar Ibrahima Touré, a déclaré que la République Populaire de Chine a toujours été aux côtés du Mali pour l’atteinte des objectifs du Programme de Développement Socio-sanitaire du Mali.

Dans ce cadre, soulignera-t-il, pour renforcer la décision prise par le président de la République, Amadou Toumani Touré, de rendre les antipaludiques gratuits pour les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans, que le département de la Santé reçoit, aujourd’hui, cet important lot de médicaments destinés aux centres de santé de notre pays.

« Ce geste répond aux besoins exprimés par les plus hautes autorités lors du Sommet de Beijing sur la coopération sino-africaine » ajoutera le ministre de la Santé. Selon lui, devant la mondialisation, le partenariat est un maillon essentiel pour prendre en charge les préoccupations spécifiques des deux pays.

C’est pourquoi il a salué la collaboration sanitaire existant entre le Mali et la Chine, à travers la présence, depuis plus de trente ans d’équipes médicales chinoises pour améliorer la santé de la population malienne.

Il a profité de l’occasion pour manifester, à l’endroit de la Chine, la gratitude du gouvernement malien et la reconnaissance de son département au vu de l’ensemble de ces appuis qui rentrent dans le cadre du combat commun pour un mieux-être des Maliennes et des Maliens.

Ramata TEMBELY

23 Juillet 2008