Partager


Dans le cadre du Millenium Challenge Corporation initié par le gouvernement américain, notre pays vient de bénéficier d’une importante enveloppe financière.

Le Conseil d’administration du Millenium a approuvé le 27 octobre dernier le dossier du Mali, qui devient ainsi le cinquième pays africain bénéficiaire de cette initiative américaine.

Montant alloué à notre pays : 460,8 millions de dollars soit 244,8 milliards de F Cfa. D’une durée de cinq ans, ce pactole servira à financer des projets de développement au Mali.

L’irrigation, le parc industriel, les aéroports, l’emploi et la lutte contre la pauvreté seront les domaines prioritaires dans l’utilisation de cette manne financière.

Cette convention a pour objectif d’appuyer le développement du Mali par la croissance économique en augmentant la production et la productivité de l’agriculture et des petites et moyennes entreprises, tout en facilitant l’accès du pays aux marchés et au commerce.

Ce grand investissement va soutenir le développement des infrastructures clés et des politiques de réformes. Il s’attaquera aussi aux contraintes qui empêchent le pays à se développer en capitalisant deux avantages majeurs du Mali : le fleuve Niger et l’aéroport de Bamako Sénou pour le commerce régional et international.

Selon le Pdg du « Millenium Challenge Corporation« , l’ambassadeur John J. Danilovich, « les déficits d’infrastructures sont souvent parmi les principales barrières contre la réduction de la pauvreté et la croissance économique en Afrique.
La convention MCC-Mali dresse un plan d’action compréhensif qui s’attaque aux contraintes spécifiques d’infrastructures qui doivent se développer et qui auront des ramifications très prometteuses pour les secteurs des affaires et de l’agriculture.
Nous félicitons les Maliens pour leurs grands efforts pour créer ce cadre de travail et nous comptons travailler avec eux pour atteindre ces importants objectifs
« .

Utilisation des fonds

La plus grande composante concerne les 234,6 millions de dollars (122,3 milliards de F Cfa) consacrés au projet d’irrigation d’Alatona, pour lequel on espère augmenter la production et la productivité alimentaires, améliorer la sécurité de l’occupation des terres, moderniser les systèmes de production irriguée et apaiser les incertitudes d’une agriculture de subsistance dépendante de la pluie.

Le projet de 89,6 millions de dollars (46,7 milliards de F Cfa) pour l’amélioration de l’aéroport de Bamako Sénou contribuera à la croissance du trafic aérien et augmentera l’efficacité de celui-ci aussi bien pour le fret que pour les passagers par une amélioration effective de la gestion.

A côté de l’aéroport et en co-location, un projet de parc industriel d’une valeur de 94,6 millions de dollars (49,8 milliards de F Cfa) sera érigé pour établir un point d’ancrage pour un secteur industriel en croissance, particulièrement dans le domaine de l’agro-industrie.

Le Mali est le cinquième pays africain à bénéficier de cette initiative américaine. Depuis son institution, Millenium Challenge Account a enregistré de nombreuses demandes.

En effet, sur une liste de 22 Etats éligibles à travers le monde, 9 ont déjà signé une convention, pour une enveloppe globale de 2 milliards de dollars.

L’élection de notre pays à ce programme traduit la bonne image du Mali et surtout ses efforts au plan de la bonne gouvernance et du développement.

Birama Fall

30 octobre 2006.