Partager

C’est aujourd’hui à 9 heures que le Président de la République, Amadou Toumani Touré, présidera la cérémonie de signature de l’accord entre le Mali et le Millenium Challenge Corporation. Cette convention met à la disposition de notre pays un montant de plus de 244 milliards de francs Cfa, de quoi assurer le financement de nombreux projets de développement.

Selon Abdoulaye Diop, ambassadeur du Mali aux Etats Unis, l’événement est d’une double portée.
« Premièrement, ça vient couronner les efforts au niveau national par rapport à la bonne gouvernance et à l’avancée démocratique du pays« .

Pour le diplomate malien, le second intérêt de la convention est que c’est un « investissement dans les ressources humaines mais aussi les efforts de libéralisation de l’économie du pays« .

L’assistance du Millenium challenge corporation n’est pas un gâteau que les Américains servent à tout le monde. En la matière, le Mali vient d’être servi.

« Au bout de deux ans, le Mali a accompli le processus de sélection pour obtenir la 2 ème enveloppe qui est en fait la plus importante« , a reconnu son Excellence Abdoulaye Diop.

Selon son Excellence, cette assistance est d’autant plus importante dans la mesure où elle permettra de renforcer les capacités de production et de productivité du pays pour réduire de façon substantielle le niveau de la pauvreté au Mali.

Pour la signature de la convention, il est prévu aujourd’hui, une grande cérémonie au Département d’Etat. Deux personnes sont en vedette : d’un côté le Président Amadou Toumani Touré, de l’autre la remarquable Condoleeza Rice.

Ce sont au total 200 invités provenant du gouvernement américain, de la société civile américaine, du congrès qui assisteront à la cérémonie.

Selon le programme, Condoleza Rice prend d’abord la parole pour introduire ses invités. Et après suivra l’intervention du Chef de l’Etat, Amadou Toumani Touré.

La signature de l’accord sera faite par le ministre malien des affaires étrangères, Moctar Ouane et le président directeur général du Milleniums corporation.

Soumaïla T. Diarra

13 novembre 2006.