Partager

Samedi 10 juin, dans le village d’Alatona, en zone Office du Niger, 1000 ha de terres irrigables ont été mis eau par le Millenium challenge account (MCA). Ce projet financé par le gouvernement américain envisage de mettre en valeur plus de 5000 ha à terme au profit des populations de la zone.

C’est une nouvelle étape qui vient d’être franchie dans la mise en œuvre du projet d’irrigation d’Alatona. Pour la campagne agricole 2010-2011,1000 ha aménagés, première tranche des 5 200ha, ont été mis à la disposition des populations affectées par le projet MCA dans la zone Office du Niger.

Ce projet si cher au président de la République, Amadou Toumani Touré, a fait l’objet du déplacement d’une forte délégation de la présidence. « C’est la preuve que la bonne gouvernance existe au Mali. Et le président souhaite que les populations bénéficiaires montrent qu’elles méritent la mise à leur disposition de ces terres aménagées », a déclaré Diango Sissoko, représentant du chef de l’État.

Nènè Traoré, la directrice du MCA, a expliqué que ce projet est un pourvoyeur d’emplois, car il permettra à plus de 2000 personnes d’avoir du travail. En plus des emplois directs, le projet fera sortir près de 8 000 personnes de la pauvreté à travers des emplois temporaires et des petits commerces.

Le résultat auquel MCA-Mali est parvenu aujourd’hui, a été rendu possible grâce à la conjugaison d’efforts soutenus du programme, des entreprises et bureaux prestataires mobilisés sur les différents chantiers.

Mais pour Abou Sow, secrétaire d’État chargé du développement intégré de la zone Office du Niger, le projet d’Alatona rentre dans le cadre de l’aménagement de 60 000 ha dans la zone office, soit un investissement de 57 milliards de FCFA. La réhabilitation du système principal de l’Office du Niger passe aussi par l’activité de sécurisation de la source d’eau, toute chose indispensable pour une irrigation régulière des superficies aménagées.

Pour cette première phase, ce sont 200 concessions de 6 villages sur les 33 qui ont bénéficié de parcelles. Chaque concession a eu 5 ha dont 2 à titre gratuit, ce en compensation des droits coutumiers que le propriétaire de la concession détenait sur les terres et les 3 autres à payer sur une période de 20 ans. Chaque chef de concession recevra 3 titres fonciers. Afin de contribuer à l’augmentation des revenus des femmes, il a été octroyé pour chaque concession 500 m2 de jardin maraîcher.

Comme mesure d’accompagnement pour cette année, chacune des concessions recevra un kit de démarrage composé d’une paire de bœufs; une charrue; une charrette; une herse; de l’engrais; des semences de riz; des semences d’échalote, des sacs vides pour la première récolte de riz, des sacs vides pour la première récolte d’échalote.

L’une des innovations du projet d’Alatona est la création et la distribution des titres fonciers aux populations. Pour ce faire, le programme du MCA-Mali a signé un accord d’entité avec la direction nationale des domaines et du cadastre et l’Institut géographique du Mali(IGM), afin de faciliter la mise en œuvre de cette activité novatrice.
Ainsi, pour l’attribution des parcelles qui ont été distribués samedi dernier à 200 concessions pour cette campagne 2010, l’Institut géographique du Mali a procédé aux travaux de morcellement et la direction nationale des domaines et du cadastre établit les titres fonciers à travers ses bureaux déconcentrés de Niono.

En marge de la cérémonie de mise en eau du périmètre, il a été procédé au lancement de la campagne de reboisement compensatoire des pertes d’arbres causées par le projet.

Soumaïla T. Diarra

Envoyé spécial

15 Juillet 2010.