Partager

Dans son domaine de compétence et conformément à ses objectifs,
l’Association des Initiatives de Développement (AIDE) a fait le
constat que les immigrés rapatriés au Mali sont pour la plupart
sans qualification. De ce fait, ils ne sont pas du tout
compétitifs sur le marché de l’emploi. En vue de remédier à cette
situation, AIDE, en partenariat avec certains maîtres artisans, a
conçu et exécuté en faveur de ces jeunes et adolescents un
programme de formation de 6 mois.

Les premiers jeunes formés dans ce cadre ont reçu le 21 février
2008 au siège de l’ONG situé à l’immeuble Bassidi Traoré à
Fadjiguila “30m” en commune I du District de Bamako leur
certificat et attestation de stage. La cérémonie de remise
d’attestations et de certificats était présidée par M. Mamadou
Diakité, Chargé de Programme de l’ONG AIDE en présence de son
collègue Moussa Ouattara, Chargé à la Formation.

Elle a enregistré la présence très remarquée de M. Bakary Konaté,
président de la Chambre de Métiers de la Commune I, M. David
Keïta, Conseiller municipal à la mairie de Sangarébougou ainsi
que de nombreux parents et amis de lauréats témoins oculaires de
l’évènement.

UNE FORMATION EN DEUX TEMPS

C’est en début du mois de juillet 2007 que la formation a commencé.
Elle a constitué à lier la théorie à la pratique. Les modules
dispensés ont concerné les domaines de la plombérie sanitaire, de
la photographie, de la menuisérie, de la peinture, de la coiffure
de l’électricité entre autres. L’ONG AIDE a remarqué que
l’immobilier constitue un créneau porteur, un marché réel dans
lequel les immigrés, de retour peuvent évoluer.

Au total, 23 jeunes adolescents ont manifesté leur désir de suivre
la formation. Pendant 6 mois, durée de la formation, ils ont
alternativement suivi des cours théoriques en langues nationales
bamanankan toute une semaine. La semaine suivante, ils effectuent
des sorties sur les chantiers et dans les laboratoires pour
l’application des connaissances acquises en classe.

Après une semaine de pratique, ils regagnent les salles de classes
et ainsi de suite. Chaque deux semaines, ils sont évalués par les
maîtres artisans. L’ONG AIDE, indépendamment de l’évaluation des
maîtres artisans suit régulièrement les apprenants en classe. Et à
chaque trois mois, elle dresse pour chacun des apprenants un
rapport de suivi individuel.

LE CHAMP D’INTERVENTION DE L’ONG AIDE

L’Association des Initiatives de Développement AIDE, intervient
depuis 2004, dans le traitement des questions migratoires
subsahariennes vers l’Europe. AIDE a oeuvré à la réalisation de
diverses activités auprès des populations, des autorités
officielles ainsi que des migrants eux mêmes.

Les interventions de AIDE ont été réalisées dans les domaines de
la prévention, de la gestion des flux, et du plaidoyer migrant,
aussi bien au Mali que dans les pays du Maghreb ou en Europe. Elle
a participé à plusieurs Campagnes d’information et de
sensibilisation des populations des autorités officielles sur les
réalités de la migration trans-saharienne. Elle intervient aussi
dans l’évaluation de l’aide au retour et à la réinsertion
socio-économique des migrants Maliens de l’Algérie. Elle assiste,
conseille et appuie les migrants refoulés du Maghreb et d’Europe.

Elle a participé à des rencontres et échanges sur les questions
migratoires en Algérie, en Espagne, en France, au Maroc et au
Mali. Elle organise des voyages, retour volontaire des refoulés
du Maghreb dans leurs pays d’origines.


DES TEMOIGNAGES D’ACTEURS

L’Association des Initiatives de Développement (AIDE), en formant
des immigrés rapatriés au Mali dans le domaine de l’immobilier,
veux faire de chaque cas un modèle de réussite. En parlant de
modèle, les témoignages faits lors de la cérémonie de remise de
certificats et d’attestations le 21 février dernier par certains
acteurs constituent en soit des modèles de réussite.

Les acteurs qui ont témoigné sont : M. Bakary Konaté, menuisier,
aujourd’hui président de la Chambre de Métiers de la Commune I du
District de Bamako, M. David Keïta, tailleur, aujourd’hui
Conseiller municipal à la mairie de Sangarébougou. Voici ce qu’ils
ont dit.

Bakary Konaté: “Je suis menuisier de formation, aujourd’hui
président de la Chambre des Métiers de la Commune I du District de
Bamako. Chacun d’entre vous ici peut être là où je suis. Il suffit
d’être un homme dévoué pour la cause des autres, un homme qui
consacre l’essentiel de son temps à résoudre les problèmes des
autres; je connais les dirigeants de AIDE pour leur sérieux et
leur dévouement à aider les jeunes chômeurs et les pauvres. Je
veux que vous soyez des exemples de réussite en commune I. la
Chambre de Métiers est à votre disposition, les portes sont
largement ouvertes tous les jours
”.

Le parcours de David Keïta est semblable à celui de M. Konaté.
Voici ce qu’il a révélé à l’assistance.

David Keïta: “Je suis tailleur de formation, aujourd’hui je suis
conseiller municipal à la mairie de Sangarebougou. Comme on le
dit, il n’ya pas de sous métier, mais de sottes gens. Je suis
parti de rien, au départ je me suis endetté pour ouvrir un
atelier, à ce jour j’ai plus de dix ateliers. Si je suis devenu
conseiller communal, c’est parce que les gens me font confiance
”.

La cérémonie a pris fin par la remise des attestations et
certificats de stage aux lauréats au nombre de 23 personnes. Trois
d’entre eux se sont distingués par leurs compétences. Les maîtres
artisans ont estimé que ces trois jeunes peuvent s’installer à leur
propre compte.

L’ONG AIDE a constitué un GIE pour eux, doter de matériels, tout ce
dont on a besoin dans l’immobilier. Il a été conseillé aux trois
jeunes de prendre soin du matériel gracieusement offert par AIDE.

Daba Balla KEITA

22 Février 2008.