Partager

Le Ministre des Maliens de l’Extérieur, Amadou Koita a rencontré, le vendredi 23 août 2019 à la Maison des maliens de l’extérieur (sise à Niamakoro) les 120 migrants maliens dont 19 femmes, venus, le jeudi dernier, de la Libye. Il était accompagné pour la circonstance par les membres de son cabinet, le président Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur, Habib Sylla et son équipe, de même que le personnel de l’OIM (Organisation Internationale de la Migration).

Le Ministre Amadou Koita s’est réjoui de ce retour, avant d’assurer le soutien de l’Etat à leur côté pour leur permettre de s’insérer dans la vie économique. « Nous avons jugé de venir à la Maison des maliens de l’extérieur aujourd’hui, pour nous enquérir de l’état d’hébergement de nos compatriotes qui sont venus volontairement de la Libye jeudi soir. Ils sont plus d’une centaine en majorité des jeunes (120 dont 19 femmes) qui ont rapatriés. C’est l’occasion pour nous de remercier les autorités libyennes qui ont facilité ce retour, l’ambassade du Mali à Tripoli, le Conseil de Base à Tripoli. Remercier également l’OIM (Organisation Internationale de la Migration) pour son effort inlassable aux côtés des autorités maliennes et des maliens vivant à l’extérieur. Telles sont les orientations du Président de la République, les instructions du premier ministre et son équipe, venir en secours à chaque fois qu’un malien se sent en détresse quelque part.

Depuis notre arrivée à la tête du département des maliens de l’extérieur, on est à plus du cinquième vol charter que nous avons accueilli. Nous avions dit, que c’est des jeunes, c’est l’espoir de toute une nation qui était dans une situation extrêmement difficile (il y a certains qui ont fait 2 ans de prison, ils viennent de la dire tout à l’heure). Lorsqu’ils ont été libérés avec le partenariat de l’OIM, le conseil des maliens de l’extérieur, nous avons organisés ce rapatriement pour leur aider à retourner chez eux. Avec ce retour, nous espérons qu’ils pourront s’insérer. Pour notre part, nous sommes disposés à les accompagner.

Car un, c’est des rapatriés. Deux, c’est des jeunes. Nous allons travailler avec nos structures techniques, nos partenaires, pour les accompagner avec nos structures pour financer leurs projets. Aux jeunes, nous leur dirons, si demain ils décident de repartir, qu’ils partent par la voie légale, il faut que ça ne soit pas un départ illégal, contraignant », a déclaré Amou Koita.

Le président du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur (HCME), Habib Sylla, a, tout comme le ministre salué l’idée des jeunes de choisir de retourner au bercail. « Je vous demande d’avoir la foi. Car, dit-il, seul Dieu sait ce qui est bon pour l’homme. Peut être, c’est ce retour qui est bon pour vous. Certains ne sont jamais sortis du Mali. Mais ils sont milliardaires. Prenez courage et ne pas perdre confiance en vous », a conseillé aux rapatriés du jour le président du HCME, Habib Sylla.

Le porte-parole du conseil de base en Libye, Boubacar Kouyaté, a fortement salué les autorités maliennes et ses partenaires de même que le HCME pour leur soutien aux maliens vivants à l’extérieur. «Nous saluons Dieu d’avoir nous permettre de retourner au pays en bonne santé. Ce retour n’allait être possible sans l’apport des maliens, notamment le HCME à travers le conseil de base des malien à Tripoli, les autorités maliennes, à travers à travers l’ambassade du Mali à Tripoli, le ministère des maliens de l’extérieur de leur accueille, implication pour venir en aide au Malien dans les situations difficiles.

Ce remerciement ne saurait être fait sans les autorités libyennes aussi, et l’OIM. Prions qu’il y ait au Mali et en Libye. Car toute cette crise en Lybie est dû à la mésentente entre les libyens. Rien ne vaut la paix. Nous prions qu’il y ait cette paix tant au Mali qu’en Libye », a fait savoir le porte parole Boubacar Kouyaté.

Hadama B. Fofana
Le Républicain du 27 Aout 2019