Partager

En prélude aux élections communales du 26 avril prochain, les partis politiques de l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP) sont déjà sur le terrain. L’heure est à l’élaboration des listes de candidatures. A l’ADP, composée d’une quarantaine de formations politiques (mouvance présidentielle), c’est le déchirement.

En lieu et place des listes communes de candidatures, chaque parti politique envisage d’aller seul, c’est-à-dire sans alliance électorale contrairement aux législatives de 2007. Pourquoi donc la plate forme d’alliance de l’ADP ne peut résister aux communales de 2009 ?


Ces alliances qui ont profites au CNID

Lors des élections législatives de 2007, le Congrès National d’Initiative Démocratique-Faso Yiriwa Ton (CNID-FYT) a présenté des candidats dans 40 circonscriptions électorales dont 21 listes d’alliance et 19 listes sans alliance, donc sur liste propre.

Dans un document dit de plan de campagne du CNID pour les communales 2009, le parti du Soleil Levant, emblème du CNID porte un doigt accusateur sur ses alliés de l’ADP, en l’occurrence l’ADEMA et l’URD de vouloir isoler le CNID parce que tout simplement Me Mountaga Tall, président du parti a été nommé en 2007 comme le 1er porte-parole du candidat ATT lors des présidentielles de 2007.

Et pourtant, le parti de Me Tall a eu ses 7 députés sur des listes communales, ses propres listes ayant tous échouées. Mais l’explication fournie par les Cnidiens est que leurs candidats sur leurs propres listes ont manqué du soutien de leurs amis de l’ADP, surtout au second tour.

En Commune I du District de Bamako, l’alliance CNID/ADEMA avec un député chacun a triomphé. En Commune V, l’alliance ADEMA/CNID/URD avec un député chacun a gagné, idem pour l’alliance CNID/MPR/URD à Kolokani et en Commune II du District où le CNID était en alliance avec l’URD et le MPR.

A Koulikoro, c’est l’alliance CNID/MPR qui a remporté les élections législatives de 2007. A Ségou, fief de Me Mountaga Tall, l’alliance CNID/ADEMA/URD a permis au parti du Soleil Levant d’avoir deux députés de plus dont le président lui-même, soit au total 7 députés en tout et pour tout. Partout au Mali où le parti est allé aux législatives de 2007 sur sa propre liste, il a été battu.

Le débauchage des militants

L’électorat malien est le plus versatile parmi les couches socio-professionnelles. Si en 2002, le RPM était le plus grand parti politique en termes d’élus nationaux au parlement, il a été devancé par l’ADEMA en 2007.

A l’Assemblée Nationale ou dans les communes, qu’elles soient urbaines ou rurales, il n’est pas rare de voir les élus changer de veste.

A l’image de ces élus, les militants changent aussi de parti en parti. Ces changements de parti s’accompagnent toujours d’un tapage médiatique. C’est ce qui a d’ailleurs énervé les leaders du parti Convergence pour le Développement du Mali (CODEM) qui n’est pas un parti membre de l’ADP, même s’ils se réclament de la mouvance présidentielle. C’est pour cette raison que le parti de la quenouille, emblème de la CODEM n’a pas adhérée à l’ADP.

L’alliance électorale que fut l’ADP en 2007 n’a jamais su se transformer en une alliance politique. Avant les législatives de 2007, les réunions du regroupement se tenaient régulièrement au siège de l’ADEMA. Juste après la formation du gouvernement, le relâchement a gagné les leaders dudit regroupement.

Les réunions se font de plus en plus rares pour ne pas dire qu’elles ne se tiennent plus. C’est donc en rangs dispersés que les partis membres de l’ADP s’apprêtent à affronter les communales 2009. En ce moment même l’ADEMA et l’URD qui sont les plus grands du regroupement sont en précampagne sur le terrain.

Le CNID, avec un peu de moins que les deux plus grands tente des actions sporadiques ça et là comme à Nara et dans la commune rurale du Mandé où il a rencontré des militants ces derniers temps.

L’US-RDA, l’UDD, le PSP autres partis du regroupement qui n’ont pas bénéficié de l’aide publique aux partis politiques sont en quête d’argent.

Dans ces conditions, quel sera l’avenir du regroupement ?

Daba Balla KEITA

20 Février 2009