Partager

En vue d’insuffler une dynamique nouvelle à la section URD de Nara, une délégation du Bureau Exécutif National du parti, conduite par son 7ème vice-président M. Djibril Souleymane N’Diaye a séjourné dans la zone du vendredi 10 au dimanche 12 octobre 2008.

Ladite délégation comprenait entre autre M. Mamadou Diawara, 1er adjoint au secrétaire général du BEN, Torad Kibé, démissionnaire du RPM au profit de l’URD, Mme Keïta Oumou Tounkara, 5ème adjointe au maire de la commune V qui avait démissionné de son parti pour aller se présenter comme candidate indépendante aux législatives de 2007 à Nara et Singaré Soucko de l’UDC, colistière de Mme Maïga Sina Damba du CNID aux législatives de 2007 à Nara.

Accueil populaire, présentation des délégations des onze communes de Nara, visite de courtoisie aux notabilités de Nara, manifestation folklorique sur la place publique sont entre autres les temps forts qui ont marqué l’évènement à l’allure d’une réconciliation des cœurs et des esprits le week end dernier à Nara.

L’URD réconcilie les familles à Nara

La politique, mal comprise par certains a fait des dégats dans plusieurs localités dont Nara où des membres de la grande famille Keïta étaient opposés du fait de la politique. Ils étaient partagés entre la liste indépendante “Danaya”, proche du Mouvement Citoyen, l’Union pour la Démocratie Citoyenne (UDC), le CNID, l’ADEMA, le RPM et l’URD.

Singaré Soucko est la colistière de l’actuelle ministre de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille, Mme Maïga Sina Damba aux élections législatives de 2007 dans la circonscription électorale de Nara où quatre listes ont été enregistrées : RPM, CNID, ADEMA et une liste indépendante.

Ces législatives se sont soldées par la victoire de l’ADEMA qui est allé au second tour avec le CNID. La liste indépendante “Danaya” conduite par Mme Keïta Oumou Tounkara est arrivée en 3ème position, tandis que le RPM s’est classé 4ème.

L’indépendant “Danaya” avec Oumou Tounkara, le CNID avec Singaré Soucko et le RPM avec Torad Kibé ont décidé de se donner aujourd’hui la main au sein de l’Union pour la République et la Démocratie (URD).

L’URD incarne l’avenir du Mali

Dans son discours d’adhésion à l’URD, Singaré Soucko, une transfuge de l’Union pour la Démocratie Citoyenne (UDC) et du Congrès National d’Initiative démocratique (CNID) a déclaré que “l’URD qui est une des plus grandes formations politiques de la place incarne à nos yeux l’avenir du Mali. En effet, les principes énoncés, la vision économique et sociale pour un Mali meilleur où la justice est de rigueur, la corruption et la fraude soient bannies de notre vie.

C’est pour toutes ces considérations que mes sympathisants et moi même ont décidé de venir vers vous. Cette fusion UDC/Nara/URD représente une force avec laquelle il faut compter désormais dans le cercle de Nara et ses onze communes. Cette union donnera un nouvel essor et ouvrira de nouvelles perspectives à nos braves populations”, a-t-elle affirmé.

Le retour au bercail de Oumou Tounkara

Mme Keïta Oumou Tounkara est l’une des militantes engagées de l’URD en commune V du District de Bamako. C’est à ce titre qu’elle a été élus conseillère municipale en 2004. Elle occupe le poste de 5ème adjointe au sein du conseil municipal.

Pour les besoins de la cause, elle avait démissionné de la section V URD du District de Bamako pour aller se présenter comme candidate indépendante aux législatives de 2007 à Nara sur huit listes, elle s’est classée 3ème après l’ADEMA et le CNID.

Dans son allocution à la section URD de Nara le 11 octobre dernier, elle a dit ceci: “Aujourd’hui, mes camarades et moi regagnons la grande famille URD, qu’on avait quittée mais pas abandonnée. Ce retour marque un départ à nouveau de notre cher parti. En acceptant notre retour, vous l’avez voulu en terre hospitalière du Ouagadou, à Nara carrefour des civilisations millénaires. Ceci confère à l’évènement une originalité toute particulière”, a martélé Mme Keïta Oumou Tounkara.

Un mariage d’amour et de raison

S’exprimant en langue maure, M. Torad Kibé, ex-secrétaire général de la sous-section RPM de Sotuba a bien convaincu les représentants de sa communauté.

Les groupes UDC Danaya et RPM que dirigent respectivement Soucko Singaré, Oumou Tounkara et Torad Kibé se sont resolument engagés à la pérénisation de la paix sociale et politique, la mobilisation nationale en faveur du développement social et solidaire, la hausse de la crédibilité diplomatique du Mali.

Il nous est bien aisé de conclure que le mariage que nous célébrons ce matin n’est pas seulement un mariage d’amour, notre amour commun pour le Grand Mali et l’Afrique, mais également et surtout un mariage de raison, dans la mesure où nos regards fixent le même horizon avec une même vision. C’est avec bonheur que nous avons décidé de tendre une main amicale et fraternelle à ces dynamiques groupes et les accepter au sein de l’Union pour la République et la Démocratie grand parti fédérateur et panafricain.

Puisqu’en Honorables invités, mesdames et messieurs, chers camarades militantes et militants, non seulement l’URD est convaincu du rôle éminemment important des partis politiques dans la vie d’une nation, mais elle œuvre également pour la construction de grands ensembles économiques, financiers, juridiques. Les portes de l’URD sont et resteront grandes ouvertes pour accueillir Maliennes et Maliens, en individuel ou en collectif, au fur et à mesure qu’ils se convaincront qu’ensemble nous pouvons bâtir le Mali de nos rêves, dans une démocratie adaptée, féconde et fécondante.

C’est donc un grand honneur pour nous de vous accueillir au sein de la grande famille de l’URD, de vous adresser nos vives et chaleureuse félicitations pour l’initiative et la décision que vous avez prises de nous rejoindre et de vous dire: « Bissimila, main dans la main, faisons route ensemble, dans la confiance réciproque et dans la discipline pour emporter des victoires et des victoires dans l’espace politique malien”, a dit le 7ème vice président.

Daba Balla KEITA

14 Octobre 2008