Partager

taxi1-2.jpg

« Punir » son père en lui soutirant 2,5 millions, telle est la riposte de Michel Ngor Faye, lorsque le taxi paternel lui a été retiré pour versement irréguliers. Sa « vengeance » risque de lui coûter cher puisqu’il a été arrêté.

Michel Ngor Faye a certainement du culot, mais aussi de la témérité, lui qui, en voulant régler des comptes avec son père, n’a pas hésité à lui piquer la somme de 2,5 millions de francs Cfa avant de se fondre dans la nature.

Le montant dérobé par le fils constituait une partie de la cagnotte que le père avait tirée de la vente de sa villa dakaroise.

Consultant à la retraite, ce dernier était sur le point d’engager des travaux de construction d’une concession familiale à Mbour lorsque son enfant lui piqua cette somme.

Probablement mis au courant d’un retrait bancaire de 6,9 millions de francs Cfa effectué par son père en vue du démarrage desdits travaux, Michel Ngor Faye qui, à coup sûr, connaissait les moindres coins et recoins du domicile paternel, attendit l’absence des membres de sa famille pour faire main basse sur la somme indiquée.

Le père, parti s’enquérir du prix de certains matériaux, eut la surprise de sa vie en constatant à son retour que le cadenas de la commode dans laquelle il avait déposé le retrait bancaire avait été fracturé tout comme la disparition de 500.000 francs Cfa gardés dans une boîte.

Interpellant son épouse au sujet du cambriolage qui a été perpétré, cette dernière lui répondit que la casse ne pouvait être signée que par son fils aîné Michel Ngor Faye.

Des recherches furent aussitôt entreprises aux fins de mettre la main sur celui-ci. Mais en vain. Michel était allé se réfugier à Saly Niakh Niakhal où il prit en location une chambre à 20.000 francs Cfa avant de s’assurer la compagnie de ses deux amis, Serigne Saliou Mbaye et Ibrahima Sow, qu’il mit au courant du coup qu’il venait de réaliser.

Le premier souci de Michel Ngor Faye a été de meubler la pièce. Il se paya ainsi un matelas mousse, une mini-chaîne, un poste téléviseur, un lecteur Dvd et un ventilateur. Et comme tout bon jeune dans le vent, il ne passa pas par quatre chemins pour acquérir un scooter au prix de 350.000 francs Cfa.

Commença alors la tournée des grands ducs qui mena le trio à Thiès où Michel Ngor Faye, Serigne Saliou Mbaye et Ibrahima Sow devaient déménager quelques jours plus tard pour des raisons évidentes de sécurité.

Pris de remords, l’idée vint à Michel de retourner à Mbour pour présenter des excuses à l’ensemble de sa famille suite au préjudice causé à son père. Mais, c’était trop tard, car une plainte à son encontre avait déjà été déposée par son père.

Michel Ngor Faye, Serigne Saliou Mbaye et Ibrahima Sow tombèrent au bout du compte dans les filets de la police. Interrogé sur les mobiles de son forfait, le fils cambrioleur a déclaré aux limiers avoir voulu régler des comptes avec son père qui lui aurait injustement retiré le taxi qu’il lui avait confié pour raisons de versements irréguliers.

Malheureusement, toutes les sommes dérobées avaient été dilapidées par Michel Ngor Faye qui a curieusement affirmé n’avoir subtilisé qu’un montant tournant aux alentours d’1,8 million de francs Cfa.

Le fils cambrioleur a été déféré au parquet en compagnie de ses acolytes pour vol de numéraires et complicité.

Sénégal … Source : Le Soleil

blogs-afrique.info/faits-divers

samedi 8 mars 2008.