Partager

L’information a été confirmée à Bamako par le capitaine Modibo Naman Traoré de la DIRPA (Direction de l’information et des relations publiques des armées). « Les terroristes sont prêts à tout. Ils étaient déguisés en agents du CICR, avec des jaquettes portant les signes de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Leur attitude suspecte nous a conduit à les interpeller. Ils ont été remis à la gendarmerie prévôtale pour engager la procédure judiciaire », explique l’officier.

Le 4 mai dernier, les villes de Ménaka et de Gossi avaient été secouées par deux attentats terroristes après la prière de l’aube à quelques minutes d’intervalle.

Le même mode opératoire a été utilisé par les terroristes qui ont attaqué jeudi un camp militaire à Agadez et l’entrée du site du groupe nucléaire français Areva à Arlit au Niger.

A. DIARRA | L’Essor du 28 mai 2013