Partager

Avec sept candidats en lice pour l’unique poste de député, la bataille des législatives pour le cercle de Tombouctou s’avère rude. En effet, ce sont les candidats de l’ADEMA, de l’URD, du CNID, de l’UM-RDA, du RPM…et naturellement de l’ASMA, avec son porte-drapeau, le notable Hamoudi Sidi Ahmed, qui vont croiser le fer pour tenter d’occuper le siège de député de cette localité.

Né et grandi, comme on le dit dans le jargon, à Tombouctou, ce fils de la grande famille des cady (familles maraboutiques et grande famille d’opérateurs économiques) d’Araoune, Hamoudi Sidi Ahmed, qui a longtemps renoncé à emprunter le chemin de la politique, est aujourd’hui candidat dans son cercle natal de Tombouctou.

Opérateur économique exerçant depuis les années 80 à Tombouctou, Gao, Mopti et Bamako dans l’import-export, Hamoudi Sidi Ahmed rassemble autour de son nom toutes ces grandes familles de notabilités avec lesquelles des pactes d’alliance ont été signés depuis des temps immémoriaux: les familles des Chérifs Haïdara, tamasheq, bellahs, sonrhais, Maiga, Touré, Wangara, N’Daou, Tandina, Ascofaré, Cissé, peulhe…Des familles qui font les grands liens de métissage à Tombouctou et sur lesquelles le candidat Hamoudi Sidi Ahmed comptent énormément pour le porter à l’Hémicycle.

Avec une riche expérience de la vie associative dont il a partagé les succès avec la jeunesse et les populations de Tombouctou, le candidat de l’ASMA, qui a été honoré dans le temps du titre de président d’honneur du club de football de Tombouctou, espère réussir la mobilisation de cette jeunesse dynamique pour atteindre son objectif qui est d’accompagner, au niveau de l’Assemblée nationale, le président IBK dans la réussite de sa mission. Une mission qui consiste, principalement, à ramener la paix et la sécurité au nord du Mali et à assurer le développement harmonieux de ce pays meurtri.

Raison d’ailleurs pour laquelle le candidat Hamoudi Sidi Ahmed a choisi comme slogan: « Pour un Mali fort, uni et prospère » . Un message qui résonne bien quand on sait qu’il n’y a point de prospérité sans sécurité. Tâche à laquelle les nouvelles autorités s’attèlent avec déjà beaucoup de dévouement et d’engagement.

Ayant participé à de nombreuses rencontres internationales, dans le cadre notamment des commissions mixtes de coopération (Mali-Chine, Mali-Mauritanie, Mali-Guinée, Mali-Burkina Faso, Mali-Tunisie, Mali-Algérie, Mali-Inde, etc.), le président de l’association d’amitié Mali-Tunisie est un homme de contacts et de relations qui a occupé de nombreux postes de responsabilité : vice-président de la CCIM, vice-président du MCA, membre du Rotary Club Djoliba.

Aujourd’hui, il est actionnaire, administrateur et même PCA de plusieurs sociétés mixtes et privées. Voilà que toutes les compétences acquises par le candidat à la députation à Tombouctou seront, s’il est élu à l’issue du scrutin du 24 novembre prochain, mises à la disposition de l’Assemblée nationale.

En tout cas, tout semble croire que le candidat de l’ASMA est prêt à mouiller le maillot dans le but de s’asseoir dans l’unique fauteuil réservé au cercle de Tombouctou au sein de la représentation nationale. Avec tout ce renfort attendu des des grandes familles au candidat de l’ASMA, Hamoudi Sidi Ahmed a toutes les raisons de croire en ses chances de devenir le prochain député de la cité des 333 saints.

Mamadou FOFANA

L’Indépendant du 28 Octobre 2013