Partager

Le Front pour la démocratie et la République (FDR) a tenu hier dans le pavillon des sports du Stade omnisports Modibo Kéita (qui a refusé du monde), un meeting d’information et de protestation contre les résultats du scrutin du dimanche 29 avril 2007. Pouvait-on lire sur les banderoles : «  Le front pour la démocratie et la République exige l’annulation des résultats de la mascarade électorale du 29 avril 2007 et l’organisation d’élection libre, transparente« . Le FDR qui a battu le rappel de ses troupes en cette occasion a dénoncé ce que certains de ses leaders ont qualifié la présidentielle de dimanche, « d’élection de la honte ».

Les quatre leaders du FDR, candidats à l’élection présidentielle, ont expliqué devant une salle comble de militants et sympathisants, les voies et moyens explorés pour annuler le vote de dimanche dernier. Soumeylou Boubèye Maïga de Convergence 2007 a informé de la saisine de la Cour constitutionnelle depuis mardi, avec des preuves d’irrégularités à l’appui.

Mamadou Bakari Sangaré Blaise de la CDS a soutenu qu’ils ont le peuple avec eux et qu’en aucune manière, le score à eux attribué ne reflète la réalité du terrain. Pour Ibrahim Boubacar Kéita (IBK) du RPM, le pouvoir en place a fait dans l’humiliation en leur accordant des voix dans les différentes circonscriptions qui frisent le ridicule. Il a fustigé le temps pris pour la publication des résultats provisoires (cinq jours) qu’il met au compte de la tricherie d’Etat. Il ajoutera qu’« Avec cette victoire, leur sommeil est perdu ».

Selon IBK, les résultats qui ont été publiés ont été donnés à l’inverse et tripatouillés par le régime. Ces résultats sont, selon lui, ceux qui sont engrangés par le président sortant. Tiébilé Dramé du Parena a pour sa part, mis à nu la stratégie d’humiliation de l’Etat à leur égard avec des résultats préfabriqués et diffusés par des médias de la place par l’entremise des courtisans du pouvoir.

Il a également informé les militants sur la démission de Nankoma Kéita du gouvernement, qui entend, par ce geste, protester contre le tripatouillage des résultats.

Sidiki Doumbia
(Stagiaire)

04 mai 2007.