Partager

C’est une véritable démonstration de force que le parti d’Ibrahim Boubacar Kéita a réussie, dimanche après-midi dans la ville de Kayes. Plus d’une centaine de véhicules ont escorté la délégation du RPM conduite par le candidat investi du parti de son entrée dans la ville de Kayes jusqu’au stade où l’attendaient déjà des milliers de militants et sympathisants venus de diverses localités de la cité des rails. Ibrahim Boubacar Kéita en a profité pour lancer un signal fort à ceux qui doutent encore de la tenue de l’élection présidentielle le 29 avril pour des raisons d’insécurité. Selon le patron des tisserands » l’élection du 29 avril est la première des solutions dans la crise qui secoue le septentrion ».

‘’Ceux qui ont pris les armes contre leur pays IBK déclare : » les bandits qui ont pris les armes depuis quelques semaines ne vont pas détruire notre pays, nous ne les laisserons pas faire « . Le Mali est un et indivisible a déclaré IBK avant d’exhorter la population à soutenir son armée. Le président du RPM s’est dit porteur d’un important projet pour l’armée malienne surtout en terme d’équipements et d’amélioration des conditions de vie des militaires vivant dans les camps.

Le président du rassemblement pour le Mali a mis l’étape de Kayes à profit pour lever un coin du voile sur l’ambitieux programme qu’il a conçu pour le Mali. Ibrahim Boubacar Kéita a indiqué que l’une des priorités de son parti est la jeunesse.

Et pour cette jeunesse, il entend créer toutes les conditions de son épanouissement pour mieux affronter l’avenir. Cela passera par une véritable refondation de l’école malienne. Ce n’est pas tout. Ibrahim Boubacar Kéita qui a toujours fait montre de son intérêt pour l’éducation entend instaurer l’enseignement gratuit et obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans pour chaque enfant malien. Il sera créé plus de 355 000 emplois pendant les cinq premières années de son mandat en vue d’assurer le décollage économique du pays.

Le candidat à l’élection présidentielle du 29 avril a précisé que sa présence à Kayes se situe dans le cadre de la conférence régionale de son parti et qu’au moment de la campagne il reviendra sur cet ambitieux programme qu’il a conçu pour le Mali.

Les militants du RPM et les nombreuses associations et clubs de soutien à sa candidature qui ont pris d’assaut le stade Abdoulaye Macoro Sissoko rivalisaient de superlatif à l’endroit de l’hôte de marque : » IBK l’homme de la situation » ou encore » IBK l’homme de la solution « . La liste est loin d’être exhaustive.

Avec IBK le bateau Mali arrivera à bon port, a déclaré pour sa part le Secrétaire général de la section RPM Cheick Makalou. Qui ajoutera que le moment est venu pour l’ancien premier ministre d’accomplir son destin à savoir celui d’accéder à la magistrature suprême. Un autre intervenant d’indiquer que le moment est enfin venu pour le Kankéletigui de tirer le pays du gouffre dans lequel il est plongé.

Les uns et les autres ont reconnu au Premier des années de braise son caractère d’homme d’Etat intègre, son sens élevé de la justice et son patriotisme. Le Mali n’a jamais eu autant besoin d’IBK qu’en cette période de conflit armé au nord de notre pays, de crise alimentaire, a lâché pour sa part une vieille femme ayant bravé la canicule pour être à l’écoute de celui qu’on a surnommé le kankeletigui tout au long de la cérémonie.

Le porte-parole de la coordination régionale des partis alliés au RPM a déclaré » le Mali a mal dans sa chair. Il est malade de la corruption, de la santé, de son école entre autres. Avec IBK, le Mali sera sauvé ». Nous reviendrons sur les points saillants du discours d’Ibrahim Boubacar Kéita et sur les étapes de Nioro, Kolokani, Diema dans notre prochain numéro.

Abdoulaye DIARRA

* Envoyé spécial

L’Indépendant du 20 Mars 2012