Partager

Dans son projet de société intitulé «Mali horizon 2030», le candidat, Modibo Sidibé a pris 20 engagements pour l’émergence de la jeunesse. Ces 20 engagements touchent plusieurs secteurs pour une participation intégrale de jeunesse au développement du pays. Il s’agit de : l’éducation, l’accès à la vie active et à l’emploi, l’exercice d’une citoyenneté active et responsable, l’agriculture, les sports etc.

Pour mieux partager sa vision, Modibo Sidibé était face à la jeunesse le samedi dernier au Cicb. Dans un langage clair, l’ancien premier ministre a expliqué à ses interlocuteurs du jour que la jeunesse constitue une priorité dans sa démarche politique. C’est la raison pour laquelle, il a accordé dans son projet de société «Mali horizon2030» un vaste programme sur à travers 20 engagements pour l’émergence de la jeunesse dans un monde de plus en plus concurrentiel.

Assurer l’accès à l’école, promouvoir l’emploi des jeunes diplômés, favoriser l’apprentissage et la formation professionnelle, apporter un appui à l’emploi des jeunes ruraux, élever le niveau de compétence et valoriser le corps enseignant afin d’élever la qualité de l’école sont, entre autres, des engagements pris par Modibo Sidibé pour les jeunes du Mali. Il s’engage à revaloriser le domaine du sport, le développement des industries culturelles, l’institution d’une journée nationale de la citoyenneté chaque 25 janvier et la mise en place d’un service civique et citoyen des jeunes, etc.

Modibo Sidibé estime que les jeunes bien que désemparés, ne constituent pas une menace. Au contraire, il estime qu’ils constituent plutôt une promesse de vitalité pour notre pays. D’où son slogan de campagne : «2millions de jeunes, c’est 2 millions d’opportunités». En tout cas, c’est avec beaucoup d’intérêts que les jeunes ont suivi l’exposé de Modibo Sidibé.

La présentation des 20 engagements a été suivie par une série de questions et réponses, au cours de laquelle, Modibo Sidibé a été contraint, par les jeunes, de s’expliquer sur l’initiative riz. Contrairement à ses détracteurs, Modibo Sidibé estime que l’initiative riz a été une réussite, avec l’atteinte de 82% des objectifs. «Aucun producteur ne m’a jamais dit que l’initiative riz a été un échec. Ce sont, plutôt, ceux qui ne comprennent rien à la production, qui crient à l’échec ».

Nouhoum DICKO

Le Prétoire du 15 Juillet 2013.