Partager

Par décision N° 138/P-AN-RM du 17 octobre 2013 de l’Assemblée nationale, l’institution parlementaire du Mali vient de créer un organe de radiodiffusion FM dénommé «la radio du Parlement .» Cette station, qui sera bientôt installée dans l’enceinte même de l’Hémicycle et secondée par la publication d’une revue trimestrielle dénommée « Revue Jama ,» aura pour mission de donner plus de visibilité et de lisibilité à l’activité parlementaire et renforcer le rôle du député dans l’architecture institutionnelle du pays.

Avec la crise politico-institutionnelle de 2012, plus d’un observateur avait formulé des récriminations contre les députés accusés d’avoir fait de l’Hémicycle une caisse de résonnance du pouvoir exécutif. C’est dans ce contexte houleux que certaines associations proches de l’ex-junte avaient assailli Bagadadji, menaçant de déloger les députés, les traitant de tous les noms d’oiseau.

Cet épisode a conscientisé les représentants du peuple sur le rôle majeur de l’Assemblée nationale. C’est dans ce sens que les premiers responsables de l’Hémicycle, après avoir introduit des réformes sur le fonctionnement administratif de l’institution (fonction publique parlementaire en bonne et due forme), ont décidé de doter le pouvoir législatif des « moyens de sa politique ». A Bagadadji, on affirme qu’il faut faire en sorte que la prochaine législature affine son poids dans le contrôle de l’action gouvernementale, même si le président IBK arrive à s’octroyer une majorité parlementaire.

Ainsi, à travers la création de la radio parlementaire, l’Assemblée nationale pourra mieux communiquer, mieux expliquer à l’opinion ses activités, ses prises de positions dans l’intérêt du peuple malien.

Au titre des mission de cette radio, on peut signaler : assurer une large couverture médiatique des débats parlementaires, informer le public des travaux de l’Assemblée nationale ainsi que des activités de ses différents organes, servir de moyen de communication entre les députés et le peuple, contribuer à la valorisation et à la promotion de l’image de l’Assemblée nationale, contribuer au renforcement de la démocratie et de l’Etat de droit.

Selon les explications du Directeur du service communication de l’Hémicycle, notre confrère Amadou Baba Wagué, la radio sera bientôt installée et sera dirigée par un responsable nommé par décision du président de l’Assemblée nationale. Celui-ci a rang de chef de division et travaillera sous l’autorité du Directeur de la communication. La radio du parlement permettra aussi et surtout aux populations de savoir « ce que les députés font, ce qu’ils peuvent faire et ce qu’ils ne peuvent pas faire « , a-t-il indiqué.

Il faut signaler que l’activité de cette radio sera appuyée par un périodique, la « Revue Jama », un trimestriel d’informations qui sera une tribune d’expression des députés et des travailleurs de l’Hémicycle. La revue s’attèlera de façon spécifique à faire connaître l’organisation et le fonctionnement de l’Assemblée nationale, à renforcer les liens que les députés entretiennent avec leurs électeurs, à contribuer à l’amélioration de la démocratie, de la bonne gouvernance et de l’Etat de droit.

Bruno D SEGBEDJI