Partager


Dans le souci d’une information de l’opinion publique par réaliser des reportages télévisés à caractère socioéconomique, Africa plus, en collaboration avec People Télévision et Canal France Internationale (CFI), organise un atelier de formation sur l’audiovisuel et la réalisation de reportages télévisés dans la sous-région. La cérémonie de lancement de cet eu lieu hier, lundi 23 juin à l’ORTM.

Elle a été présidée par le Directeur Général de cet organe, Sidiki N’Fa Konaté, qui avait à ses côtés de la Représentante de People TV et l’Assistante Administrative et Communication de AFRICA+, Haoua Diarra, ainsi que les formateurs Frédéric Durand-Drouhin et Calin Tuduce.

Cès l’entame, Frédéric Durand-Drouhin, employé de CFI, réalisateur et cameraman de profession, a remis un sac aux différents stagiaires contenant un livre intitulé « Construire le reportage télévisé« , un bloc note et un stylo etc.

Il a ensuite exhorté ces confrères à s’atteler à la tache qui sera courte mais riche en connaissances car, selon lui, « nous bénéficions de deux ordinateurs, de deux écrans, de caméras, de micros ainsi que des manuels d’utilisation« . Le formateur a indiqué que l’idée de base est qu’un journaliste puisse faire le travail de quatre à cinq personnes à savoir; filmer, monter, réaliser, reporter etc.

C’est dans ce sens qu’il a invités les journalistes à tout mettre en oeuvre pour déceler et comprendre les moindres détails de l’audiovisuel dans la forme comme dans le fonds.

Haoua Diarra a souligné, pour sa part, que « depuis un certain temps nous assistons à une émergence du développement du secteur économique africain« .

Consciente de cet état de fait, People TV en partenariat avec CFI, l’ORTM et le Réseau des Radios Publiques d’Afrique francophone a initié cette formation des journalistes économiques venus de la sous-région y compris le Mali a-t-elle noté.

La Représentante de People TV et Assistante Administrative et Communication de AFRICA+, a relevé également que leur objectif est de participer pleinement au développement du continent, à l’amélioration de l’image de l’Afrique auprès des leaders économiques et politiques du Nord, des bailleurs de fonds et, plus généralement, de l’opinion publique internationale.

Ayant le soutien du groupe People TV qui a lancé le thème « l’Afrique qui bouge » avec la production des émissions télévisées, BUSINESS Africa et INITIATIVE Africa, elle a affirmé que « cette formation n’est qu’un départ et, va se perpétuer et se consolider dans d’autres domaines« .

Pour finir, elle a dit que « notre cher continent doit se développer davantage afin de s’intégrer durablement dans ce que nous appelons le marché mondial ».

Le dernier intervenant, le Directeur Général de l’ORTM, Sidiki N’Fa Konaté a félicité les différents partenaires de l’ORTM d’avoir osé se lancer dans la matière économique, qui est une matière à controverse.

Il a révélé que « depuis quelques temps, l’ORTM a inséré le magazine de l’économie et de l’intégration mais nous voulons aller plus et, pour cela nous avons besoin de l’aide des journalistes pour informer et sensibiliser le grand public« .

Car, a-t-il dit, « il ne faut pas être que des consommateurs mais aussi être des producteurs et, en terme de rentabilité, People et CFI nous permettent de renforcer nos capacités« . Sidiki N’Fa Konaté a soutenu que l’acquisition de la matière économique permet de trouver des annonceurs et ceux-ci des investisseurs et tout ceci pour le compte du développement de notre pays en particulier, de l’Afrique en général.


L’atelier prendra fin vendredi 27 juin


Moulaye HAIDARA

Stagiaire


Prix d’excellence UJAO 2008 :

La prévention des conflits, la promotion de la paix et celle des droits humains à l’honneur

Le prix d’excellence UJAO 2008 est parti. En effet, les membres du Conseil d’administration du Projet de renforcement des capacités de l’UJAO ont procédé au lancement de ce prix, le jeudi 21 juillet, au siège de l’organisation, à l’ACI 2000. C’était en présence du président, Ibrahim Famakan Coulibaly et du chef de cabinet du ministre en charge de la communication, Abbas Fombougouri Traoré.

Le prix d’excellence est un concours de presse dans le domaine de la promotion de la paix et des droits humains, ouvert aux journalistes des 16 pays de l’Afrique de l’Ouest avec trois lauréats : presse écrite, radio et télévision.

Pour participer à ce concours, les candidats devront remplir deux conditions. La première, c’est d’être journaliste et de résider dans l’un des 16 pays de l’Afrique de l’Ouest. La seconde est d’être un travailleur régulier dans un organe de presse.

L’œuvre, que les journalistes sont invités à présenter, portera sur la « prévention des conflits, la promotion de la paix, la promotion des droits humains« . Ensuite, elle devra avoir été publiée ou diffusée entre le 1er mars 207 et le 31 mars 2008, dans une émission radio, TV, dans une agence de presse ou un journal.

Enfin, l’œuvre pourrait être soit en français ou en anglais. Pour la presse écrite, il est demandé une copie de l’article tel que publié, accompagné du nom du journal ou du magazine, de l’auteur et de la date de publication. Le CV est vivement souhaité.

Concernant la presse audiovisuelle, les candidats devront présenter une copie de leur œuvre ayant fait l’objet d’une diffusion par une radio ou télévision sur cassette VHS, CD ou fichier MP3 avec la date de diffusion. Le CV des postulants est également exigé. Précisons que toutes les œuvres des candidats doivent parvenir le 21 juillet 2008 au plus tard à l’association nationale, membre de l’UJAO et /ou au PRC – UJAO.

Enfin, il faut signaler que le prix d’excellence sera décerné à Banjul en septembre prochain à l’occasion d’un atelier régional sur la prévention des conflits, la promotion de la paix et des droits humains. Le prix est doté d’une enveloppe financière consistante dont le montant n’a pas été révélé. Il comprend, en outre, la participation des lauréats audit séminaire.

Chahana TAKIOU

24 Juin 2008