Partager

Pendant trois jours, cet atelier permettra à des journalistes venus du Mali, du Burkina Faso et du Cap Vert de partager l’expérience de leurs confrères d’Italie.

Les participants échangeront non seulement sur les moyens de traiter l’information, sur la sécurité alimentaire dans le Sahel, mais aussi sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Dans une démarche original et dynamique, ils se proposeront de dégager des réflexions profondes sur les relations entre médias et la coopération pour le développement quant aux différentes influences et incidences réciproques éventuelles.

Tel est le thème choisi cette année : «Média et développement». Des évaluations conclusives seront faites assorties des conclusions et recommandations.

Le Maire de la Commune IV, dans son discours de bienvenue, a d’abord adressé ses remerciements au nom de la population de la Commune IV, aux partenaires ainsi qu’aux invités des pays amis. Ensuite, il a félicité Jamana pour avoir abriter les travaux de ce séminaire dans sa commune participants.

Quant au Directeur général de Jamana, Hamidou Konaté, il a rappelé le rôle de Jamana. Selon lui, Jamana créée en 1986, est une coopérative culturelle multimédia qui a pour objectif principal la promotion des cultures maliennes et Africaines.

Elle entend atteindre cet objectif par la publication ; l’édition la diffusion par tous les moyens y compris, par les moyens audio-visuels de toutes oeuvres culturelles. Konaté s’est dit fier du Mali qui, a crée un espace radiophonique de 155 stations de Radio FM, un exemple en Afrique et ailleurs.

Hamidou Konaté conclura que, cette explosion radiophonique qui date de 15 ans est due en partie à l’engagement constant d’un homme : il s’agit de Georges Lolli dit Waraba, qui a «démocratisé» les équipements.

Le Consul d’Italie, Lorina Riccarelli dira pour sa part, ce séminaire donnera un souffle nouveau à l’éveil de la conscience nationale au Mali par le biais de la communication indépendante. Selon elle, il visera également à améliorer la qualité de l’information et de la rendre plus accessible aux communautés locales.

En fin, Lonina indiquera que la coopération Italienne dynamique au Sahel s’étendra dans d’autres domaines.

Hadama B. Fofana

(Stagiaire)

22 juillet 2005