Partager


Le Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs est un instrument auquel adhèrent volontairement les Etats membres de l’Union Africaine en tant que Mécanisme Africain d’Auto-Evaluation.

Le mandat du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs consiste à s’assurer que les politiques et pratiques des Etats parties sont conformes aux valeurs convenues dans le domaine de la gouvernance politique, économique et des entreprises, ainsi qu’aux codes des entreprises. Le MAEP est un instrument accepté mutuellement par les Etats parties pour leur auto-évaluation.

La bonne gouvernance économique et sociale, y compris la transparence dans la gestion financière sont une condition essentielle pour la promotion de la croissance économique et la réduction de la pauvreté. Conscients de cela, les chefs d’Etat ont approuvé huit codes et normes prioritaires pour la réalisation de la bonne gouvernance économique et des entreprises.


Les instruments fondamentaux

Ces codes et normes prioritaires représentant des instruments fondamentaux acceptés sur les plans international, régional et national que tous les pays africains doivent s’efforcer de respecter dans la mesure du possible. En d’autres termes, ce sont ces codes et des normes qui doivent être respectés comme une exigence minimale.

Les Etats parties sont convaincus que les huit codes et normes prioritaires approuvés sont de nature à promouvoir l’efficacité du marché, à combattre les gaspillages, à consolider la démocratie et à encourager les flux financiers privés qui sont tous des aspects importants des efforts de réduction de la pauvreté et d’amélioration du développement durable.

Ces codes et normes ont été élaborés par un certain nombre d’organisations internationales par le biais de processus consultatifs avec la participation active et l’approbation des pays africains. C’est dire que ces codes et normes ont un caractère véritablement mondial, puisqu’ils ont été adoptés par des experts venant d’horizons économiques divers avec des caractéristiques structurelles différentes.

L’adhésion est volontaire

C’est de ce fait qu’est né le Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs sur la base d’une adhésion volontaire. Le mécanisme a pour but de promouvoir l’adhésion aux engagements pris dans la déclaration et leur respect. Il définit les institutions et processus qui guideront les évaluations futures entre pairs sur la base des codes et normes de gouvernance démocratique, politique, économique et des entreprises convenus d’un commun accord.

L’Objectif du MAEP

L’objectif du MAEP est d’encourager l’adoption, normes et pratiques en vue de promouvoir la stabilité politique, une croissance économique élevée, un développement durable et une intégration économique sous-régionale et continentale accélérée grâce au partage des expériences et au renforcement des meilleures pratiques et des acquis y compris l’identification des lacunes et l’évolution des besoins dans le domaine du renforcement des capacités.

Dirigée par Ousmane Diallo, la commission nationale a été créée le 9 mars 2003 est aujourd’hui composée de 105 membres.

Parmi les 28 pays membres de l’Union Africaine. Seulement 6 pays ont achevé leur processus entre autres, le Ghana, le Kenya, le Rwanda, l’Afrique du Sud, l’Algérie et le Bénin.


Moussa KONDO

(Stagiaire)

24 Juin 2008