Partager

Longtemps attendue par les observateurs de la scène politique, la candidature de Me Mountaga Tall à la présidentielle, dont le 1er tour est prévu pour ce 28 juillet 2013, vient d’être rendue publique. Avec son projet de société «Mali Nieta ni Mali Denbé», le Président du Comité Directeur du Congrès National d’Initiative Démocratique, Me Mountaga Cheick Amadou Tall, a déclaré être prêt à gouverner le Mali, au cours d’une conférence de presse tenue au siège du parti.

Cette conférence, à laquelle ont pris part la quasi-totalité des cadres du parti, portait sur, outre la candidature de Mountaga Tall à la présidentielle 2013, le choix de son Directeur de campagne, en la personne de Moussa Oumar Diawara dit Bathy, mais aussi le projet de société que le candidat du CNID-FYT entend présenter aux Maliens à la faveur de cette élection.
Ce projet de société de cinquante pages s’articule autour de six axes majeurs. Il s’agit, entre autres, des défis militaires et sécuritaires, des défis politiques et institutionnels, des défis économiques et financiers et du défi social. Sur le premier axe, le porte-drapeau du CNID-FYT estime qu’il nous faut prendre des mesures énergiques pour renforcer nos forces armées et de sécurité, «le cadre d’une loi de programmation militaire que j’ai proposée depuis 1994».

Pour Mountaga Tall, en raison de la vocation spécifique de leur corps, nos frères en uniformes ont la responsabilité d’assurer la sécurité intérieure et la défense de l’intégrité territoriale du Mali. Pour cela, il faut des Forces de Dfense et de Sécurité républicaines, motivées et bien équipées. S’agissant du deuxième axe, le candidat du CNID-FYT trouve que le comportement de certains hommes politiques (les trahisons, les retournements spectaculaires de veste, la mauvaise gestion et les détournements de deniers publics, les fraudes électorales, les scissions politiques, l’implication dans des scandales financiers, l’abandon de nos valeurs sociétales, culturelles et religieuses…) a fortement altéré l’image des hommes politiques et jeté un discrédit sur la politique.

Sur le 3ème axe, Mountaga Tall estime qu’il faut, pour la reconstruction de l’économie nationale, développer le commerce, les services et la fiscalité et le développement, à travers la réaffirmation de la place et du rôle du secteur privé national et international. Réagissant sur la prochaine présidentielle, Mountaga Tall trouve que les jeux sont loin d’être fait. Il a invité les électeurs à ne pas tombé dans le piège de ceux qui achètent leurs consciences. «Chacun d’entre nous doit passer au scanner politique. Sortons de l’argent roi. Interrogez les candidats d’où vient leur argent» a déclaré Me Mountaga Tall. Concernant le choix de son Directeur campagne, Me Mountaga Tall pense que c’est un challenge pour les jeunes.

Yaya Samaké

22 Septembre du 27 Juin 2013

– —————– —————— ———–

ELECTION PRESIDENTIELLE 2013
Me Tall prêt à passer au «scanner politique»
Face à la presse, le candidat du Cnid a dévoilé l’ossature du projet de société de son parti qui se résume en 5 axes prioritaires. C’était au siège du parti, mercredi 26 juin 2013.

En plus de l’annonce de son projet de société, le Président du Cnid a profité de cette cérémonie pour rappeler à l’ordre « les prédateurs économiques et les sangsues protectrices d’intérêts privés » qui prétendent briguer la magistrature suprême. Selon Mountaga Tall, le Mali n’est pas une entreprise et nul ne devrait se complaire dans une gestion coupable du pays, au mépris de l’Homme qui doit être au centre de toutes les décisions. «Il est temps que chaque candidat passe au scanner politique avant le dépôt de candidature pour plus de transparence. Il est temps d’arrêter de dire que tel ou tel candidat a de l’argent, et qu’il sera président.

Mais plutôt, posez-vous la question de savoir quel candidat crédible pour se pays ? Le scanner politique doit être le baromètre de la vie politique malienne», a-t-il lancé avant d’ajouter : «Je suis candidat à la présidence de la République. Je suis prêt à gouverner. Et je suis prêt à passer au scanner».
S’agissant de son projet de société rédigé en 50 pages, Me Tall en a rappelé les grands axes qui se résument en 5 volets. Il s’agit notamment des défis militaire et sécuritaire ; politique et institutionnel ; économique et financier ; social et enfin le défi de l’éducation, de la jeunesse et de l’emploi.

La rencontre a été l’opportunité pour le candidat du Cnid de partager le sens du nouveau slogan du parti «WATI SERA» qui, selon lui, est synonyme de : ‘’Mali Coura’’ (un Mali nouveau), ‘’Yelema Wati’’ (le temps du changement).

Ibrahim M.GUEYE

Le Prétoire du 27 Juin 2013